Connexion
MENU

Nouveau système universel de handicap conçu pour accueillir plus de golfeurs

Éléments clés présentés par le R&A et l’USGA
Golf Canada mettra en œuvre toutes les caractéristiques du nouveau Système de handicap universel 

Liberty Corner, N.J., USA et St Andrews, Écosse – Le R&A et l’USGA rendent public les éléments principaux du nouveau Système de handicap universel (WHS), conçu pour fournir aux golfeurs du monde entier une mesure cohérente de leur degré d’habileté.

Le projet d’établir un nouveau système uniforme a été piloté par le R&A et l’USGA et mis au point après une revue exhaustive des systèmes de handicap en vigueur administrés par Golf Australie, le Conseil des unions nationales de golf (CONGU) en Grande-Bretagne et en Irlande, l’Association européenne de golf (EGA), l’Association sud-africaine de golf (SAGA), L’Association argentine de golf (AAG) et l’United States Golf Association (USGA).

Le système qui sera adopté en janvier 2020 sur six continents présente les caractéristiques suivantes :

  • Nombre minimal de scores pour obtenir un nouveau handicap.
  • Flexibilité selon les formules de jeu, permettant l’inscription pour fins de handicap des rondes jouées en compétition ou pour son propre plaisir, dans le but d’assurer à chaque golfeur un handicap qui reflète mieux son habileté réelle.
  • Établissement d’un handicap cohérent transférable sur tous les parcours de la planète grâce à l’usage répandu du Système d’évaluation des parcours et du Système Slope de l’USGA actuellement utilisé par plus de 80 pays.
  • Calcul du handicap basé sur la moyenne des 8 meilleurs scores des dernières 20 parties et tenant compte des données en mémoire sur l’habileté déjà démontrée pour un meilleur contrôle des variations.
  • Calcul tenant compte aussi de l’impact possible des conditions de jeu anormales et du mauvais temps sur la performance régulière d’un joueur.
  • Révision journalière du handicap en fonction du facteur conditions de jeu et conditions météo.
  • Limite de double bogey net comme score maximum sur un trou (pour fins de handicap seulement)
  • Handicap maximum de 54.0, indépendamment du genre, pour encourager plus de golfeurs à mesurer et à suivre leurs performances et à prendre plus de plaisir à pratiquer le golf

Une recherche quantitative effectuée dans 15 pays à travers le monde a révélé que 76% des 52 000 répondants étaient en faveur d’un système universel de handicap, que 22% étaient prêts à en mesurer les avantages et que seulement 2% s’y opposaient. Ce sondage a été suivi par une série de consultations par groupes de travail, grâce auxquels plus de 300 golfeurs et administrateurs de différentes régions du monde ont pu offrir une foule de commentaires sur les caractéristiques du nouveau système proposé.

Leurs remarques ont aidé à structurer le WHS, qui a été mis au point par l’USGA et le R&A avec l’appui de chaque autorité du handicap ainsi que de l’association japonaise de golf et de Golf Canada.

Mike Davis, DG et chef de la direction de l’USGA, a déclaré : « J’entends depuis longtemps des golfeurs dire qu’ils ne sont pas assez bons pour avoir un handicap ou encore qu’ils ne jouent pas assez souvent pour ça en vaille la peine. Nous voulons prendre les bonnes décisions pour encourager la pratique du golf de façon récréative. Nous sommes fiers de cet autre pas important – en même temps que la modernisation des règles du golf – pour tracer la voie, pour rendre le golf plus facile à comprendre, plus accueillant et plus amusant pour tout le monde.

Martin Slumbers, chef de la direction du R&A, a dit : « Nous travaillons de concert avec nos partenaires et avec les associations nationales pour moderniser le golf, pour en faire un sport plus accessible et plus agréable. Le nouveau système universel de handicap représente une énorme opportunité à cet égard.

Nous voulons que ce soit plus intéressant d’établir un handicap en éliminant des difficultés et des différences qui ont un effet de dissuasion chez les nouveaux adeptes. Le fait d’avoir un handicap plus facile à comprendre et vraiment applicable partout dans le monde peut rendre le golf beaucoup plus agréable, c’est un des arguments les plus convaincants pour le développement de notre sport. »

Laurence Applebaum, le chef de la direction de Golf Canada, ajoute pour sa part : « Nous sommes fiers d’avoir travaillé de manière collaborative avec nos partenaires du R&A, de la USGA et des associations nationales tout au long du processus de recherche et de développement de ce Système de handicap universel. Nous nous engageons pleinement à adopter le système et croyons qu’il aura un impact profond sur l’expérience golfique au Canada. »

système universel de handicapChacune des autorités du handicap existantes a accepté les principes du nouveau système, avec en tête trois objectifs principaux : (1) encourager le plus grand nombre de golfeurs possible à obtenir et à maintenir un handicap, (2) permettre aux golfeurs de partout, quel que soit leur degré d’habileté, leur sexe ou leur nationalité, de transférer leur handicap à tous les parcours du monde et de compétitionner sur une base juste et équitable, et (3) de représenter avec une précision suffisante le score qu’un golfeur est raisonnablement capable de réussir dans des conditions de jeu normales sur n’importe quel parcours au monde.

Maintenant que le monde s’est aligné sur le nouveau système, tous les intervenants vont amorcer une période de transition de deux ans qui mènera à la mise en œuvre en 2020. Une fois adopté, le Système universel de handicap sera régi par l’USGA et le R&A et il sera administré partout au monde par les six autorités existantes et les associations nationales, avec des mesures de protection pour garantir la cohérence des handicaps et leur adaptabilité aux différentes cultures golfiques.

Cette annonce marque la dernière étape de cette collaboration pluriannuelle entre le R&A, l’USGA, les autorités du handicap et les associations nationales et régionales du monde entier pour établir un code de règles unique pour le handicap, dans le but avoué de moderniser le golf, d’assurer sa croissance et de le rendre plus accessible.

Les six autorités du handicap représentent dans 80 pays environ 15 millions de golfeurs qui maintiennent un handicap au golf. Les détails complets sur le WHS seront rendus publics à la fin de 2018.

Pour tout commentaire concernant le Système universel de handicap ou pour obtenir des renseignements additionnels, voir les sites  www.usga.org ou www.randa.org.

En savoir plus.

Articles connexes