Connexion
MENU

Montréal et le golf canadien perdent un ex-champion du Masters européen et un ex-membre de la PGA

Par Mario Brisebois
Credit Valley Golf & Country Club (PGA of Canada)

Natif de Montréal et ancien cadet au club de golf Whitlock, Jerry Anderson est décédé au cours de la fin de semaine, rapporte la PGA du Canada, dont il a été champion national en 1987. Il avait 62 ans.

Jerry a aussi été vainqueur lors de ses plus fastes années de l’Omnium du Québec Lactantia à Victoriaville. Le vice-président Jean-Marc Fréchette y amenait chaque année le regretté Dan Halldorson et Dave Barr.

Une année, Jim Nelford, Richard Zokol et Ray Stewart qui évoluaient tous sur le circuit de la PGA, avaient aussi été au nombre des participants avec Daniel Talbot, Jean-Louis Lamarre, Serge Thivierge, Rémi Bouchard et l’élite d’ici.

Ernie Els a éclipsé sa marque 

Le plus illustre fait d’arme de Jerry Anderson, qui a fait sa carrière en Ontario où ses parents sont déménagés à ses années juniors, demeure sa victoire spectaculaire au Masters du circuit européen en Suisse, en 1984, avec Nick Faldo, Ian Woosnam et autres ténors de l’époque sur les rangs.

Il avait gagné avec une marque de -27, laquelle a tenu de très nombreuses années avant que Ernie Els ne l’éclipse, en rapportant une carte de -29 au tournoi Johnnie Walker, plusieurs années plus tard.

Toujours en 1984, il avait bouclé la 9e position au classement final européen.

Jerry a aussi été l’invité de Dave Ross au « Pro-am » à l’Estérel.

« Un grand champion, mais aussi une personne très bien qui part beaucoup trop tôt ! », mentionne l’ancien président de la PGA du Québec, à propos du défunt.

Élu au panthéon

Joueur pas très grand mais solide, à son sommet, Jerry Anderson était un as pour limiter les erreurs avec des bâtons du manufacturier canadien Acuform. Toujours très concentré, il pouvait s’avérer un véritable poison sur les verts comme le démontre son moins -27.

Il a évolué deux fois sur la PGA américaine en 1990 et 1992. Il a aussi gagné au circuit Ben Hogan devenu la série web.com.

Il a représenté quatre fois le Canada dans les rencontres internationales, dont deux fois en Coupe du Monde.

Sa personnalité en était une de pince-sans-rire.

Richard Zokol raconte à la Presse canadienne que Jerry Anderson a déjà demandé, lors d’une assemblée des joueurs de la PGA, quelle était la différence entre le Gatorade vert et le bleu au très sérieux commissaire Dean Beman. La salle avait éclaté de rire.

Jerry Anderson était devenu instructeur. Il était associé au club Credit Valley, pas très loin de Toronto, ces récentes années.

En 2016, la PGA du Canada l’avait intronisé à son Panthéon. Au moment de la mise en ligne, la famille n’avait pas dévoilé les détails des funérailles.

Nos condoléances à sa famille, dont son épouse Barbara.

Articles connexes