Connexion
MENU

Monet Chun vise les sommets

Par David Li
(Photo: Chuck Russell/Golf Canada)

Forte de ses résultats impressionnants, Monet Chun se révèle une jeune golfeuse talentueuse à l’avenir des plus prometteur.

Ayant déjà remporté le Championnat Premiers élans, commandité par Acura, en Ontario et au Québec l’année dernière, celle qui est membre de la Formation de développement d’Équipe Canada depuis deux ans a ajouté une autre victoire à son palmarès en raflant par deux coups le titre du Championnat du Pacifique dimanche dernier.

Entre autres faits saillants de sa saison 2017, Chun a remporté la Classique junior féminine du printemps Groupe Investors, a terminé dans le top 10 à la prestigieuse Coupe Porter, obtenu la 3eplace à l’Orange Bowl junior et la 4eaux Jeux d’été du Canada.

La jeune fille originaire de Richmond Hill, ON, a commencé à jouer au golf dès l’âge de cinq ans à l’instigation de sa mère, Elena.

« Maman cherchait pour moi un sport où le risque de me blesser était minime, raconte-t-elle. J’ai commencé à suivre des cours une fois par semaine et à sept ans, j’ai participé à mon premier tournoi. »

Ce qui n’a pas empêché Chun de tâter d’autres sports avant de se consacrer entièrement au golf quand elle avait 10 ans.

« J’avais joué au volleyball et au basketball pour m’amuser, mais jamais en compétition », précise la golfeuse de 17 ans.

« J’ai réalisé que je voulais jouer au plus haut niveau à 10 ans, quand on m’a donné la chance de participer à un tournoi de golf international. Ça m’a donné envie de continuer pour compétitionner contre les meilleures golfeuses. »

Après plusieurs tournois conclus au deuxième rang, Chun a connu sa première grande victoire en 2015, au Championnat junior féminin en partie par trous d’Ontario, lorsqu’elle a défait Alyssa Getty 5 et 4 au match de championnat. En 2016, Chun allait remporter l’Omnium féminin du printemps de Golf Québec et terminer deuxième ex æquo au Championnat amateur féminin d’Ontario.

Ayant travaillé quelque temps avec la jeune golfeuse, l’entraîneuse Rebecca Lee-Bentham, Championne amateur d’Ontario en 2007, voit chez elle un immense potentiel.

« Je me reconnais en elle, car Monet est vraiment disciplinée et elle travaille très fort », souligne Lee-Bentham, ancienne professionnelle de la LPGA qui est maintenant coach de Classe A de la PGA du Canada. « Elle se consacre vraiment à s’améliorer chaque jour. »

« Elle fait montre de beaucoup de constance aux coups de départ, maîtrise bien le jeu long et son jeu court est également très solide, d’ajouter Lee-Bentham. Dans l’ensemble, elle est très talentueuse et son avenir est des plus prometteur. »

La golfeuse de 17 ans remercie d’emblée sa mère et son père, Peter, pour leur soutien inconditionnel au fil des ans.

« Je n’aurais pas pu me consacrer au golf sans l’appui et le dévouement de mes parents qui me conduisaient aux entraînements et aux tournois. Je crois que leur engagement à l’égard de mon sport a été un facteur clé de mon progrès, année après année », déclare Chun.

Elle reconnaît aussi l’importance que revêt, pour l’avancement de sa carrière de golfeuse, son passage au sein de la Formation féminine de développement d’Équipe Canada

« Ce programme m’aidée à améliorer non seulement mes techniques, mais aussi ma force physique et la dimension mentale de mon jeu », dit-elle.

En ce moment, Chun fait partie du premier contingent de jeunes golfeurs et golfeuses qui ont emménagé au Bear Mountain Resort de Victoria, C.-B., dans le cadre du nouveau programme rehaussé de la Formation de développement.

En vertu de sa stratégie de Prochaine génération, Golf Canada a en effet modifié la structure du programme et mis sur pied un stage d’entraînement de quatre mois et demi dans un centre spécialisé afin de mieux soutenir les talents émergents.

« Le centre d’entraînement de Victoria est bien équipé et convient parfaitement à nos séances de formation. Je trouve géniale l’idée de réunir toute notre équipe à Victoria », affirme Chun.

« Ça va sûrement m’aider à améliorer mon jeu, car je vais bénéficier d’un meilleur soutien, de plus de temps avec les entraîneurs, d’une météo plus agréable, d’installations de pointe et de programmes adaptés à nos besoins, y compris sur le plan scolaire. »

En septembre dernier, la jeune Ontarienne avait été choisie – pour une deuxième année de suite – comme membre de l’équipe canadienne au Championnat mondial junior féminin qui s’est tenu au The Marshes Golf Club d’Ottawa.

« Le tableau était très relevé et j’ai eu l’occasion de rencontrer des golfeuses de partout au monde, raconte-t-elle. Le fait de jouer au sein d’une équipe, ça rend le Championnat mondial junior féminin différent des autres compétitions, c’est une expérience formidable. Ça m’a aussi permis de mieux connaître mes coéquipières. J’ai beaucoup aimé ce tournoi. »

La jeune golfeuse au talent prometteur s’est donné des buts très clairs à court et à long terme : « Pour la prochaine année, mon objectif est de jouer avec constance, hors compétition comme en tournoi, et de m’inscrire dans une université aux États-Unis. »

« Et je compte remporter un titre national d’ici cinq ans, faire partie d’une équipe universitaire dans la NCAA et jouer dans un tournoi de la LPGA. »

Articles connexes