Connexion
MENU

L’USGA et la R & A envisagent de limiter l’usage des documents de lecture des verts à compter de 2019

Par Golf Canada
(Getty Images)

Ces clarifications réaffirment l’opinion que la capacité qu’a un golfeur de lire les verts constitue une habileté essentielle qui doit être préservée, et permettent toujours l’utilisation des livrets de parcours et des notes manuscrites du joueur et de son cadet.

 LIBERTY CORNER, N.-J. et ST ANDREWS, ÉCOSSE (31 juillet 2018) – L’USGA et la R & A proposent de nouveaux règlements concernant l’utilisation des notes de lecture des verts tout en confirmant la nécessité, pour un golfeur, de lire les verts en se fondant sur son propre jugement, son habileté et ses capacités.

Après la période de six semaines de rétroaction et de consultation auprès des intéressés, qui débute aujourd’hui, ces règlements seront finalisés pour la publication d’une nouvelle « interprétation » de la Règle 4.3 (Usage de l’équipement) qui sera adoptée le 1er janvier 2019, lorsque les nouvelles Règles du golf entreront en vigueur.

« L’USGA et la R & A confirment toutes deux leur position voulant que la capacité qu’a un golfeur de lire les lignes de jeu sur le vert constitue une habileté essentielle qui doit être préservée, soutient Thomas Pagel, directeur principal, Règles et Statut d’amateur, de l’USGA. L’objet de cette interprétation est d’instaurer une approche qui soit à la fois efficace et réalisable. »

David Rickman, directeur exécutif, Gouvernance, de la R & A, précise :

« Nous avons soigneusement examiné l’utilisation de ces documents de lecture des verts, ainsi que les renseignements extrêmement précis qu’ils fournissent, et à notre avis, ils font pencher la balance trop loin de l’habileté et du jugement essentiels qu’exige la lecture des pentes subtiles d’un vert. Soyons clairs, cependant : nous estimons toujours que l’usage des livrets de parcours et des notes manuscrites est tout à fait acceptable et fait partie du jeu. »

Les principaux éléments de l’interprétation proposée sont les suivants :

  • Limite minimale d’indication de pente – Un seuil d’indication de pente de 4 % (2,29 degrés) est proposé (cela comprend les lignes, flèches, chiffres et autres indicateurs) ; cela aura pour effet d’éliminer les indicateurs de pente des zones du vert où le trou est le plus susceptible de se trouver (les trous étant la plupart du temps percés dans des zones relativement plates du vert, où la pente est inférieure à 3,5 % ou 2 degrés). La limite proposée correspond à peu près au degré de pente facilement visible à l’œil nu.
  • Limite maximale d’échelle – Une échelle maximum de 3/8 pouce au 5 verges (1:480) est proposée ; ceci limitera aux dimensions d’une publication en format de poche la grandeur des plans imprimés et aura aussi pour effet de restreindre l’espace réservé aux notes manuscrites (voir plus loin).
  • Renseignements indicatifs – Les renseignements généraux figurant dans les pages des livrets ou guides de parcours traditionnels, tels que les illustrations schématiques indiquant le contour d’un vert et comportant des renseignements généraux comme la crête des plis de terrain ou des principales pentes, seront encore permis.
  • Notes manuscrites – Les notes manuscrites continueront d’être permises, mais ces notes ne pourront pas servir à copier directement ou à reproduire la carte détaillée d’un vert.

Les intéressés sont invités à communiquer avec Golf Canada à regles@golfcanada.ca pour soumettre leurs questions, commentaires ou suggestions d’amélioration avant le 14 septembre 2018. Une première version de la nouvelle interprétation proposée, ainsi que quelques illustrations pertinentes, peuvent être consultées dans le site Internet de Golf Canada.

Les organismes directeurs du golf publieront le nouveau règlement au plus tard le 15 octobre 2018 en vue de son adoption prévue le 1er janvier 2019.

Articles connexes