Connexion
MENU

Les échos du 19e : Équipe Canada est aussi celle du Québec, le « Hail Mary » du golf selon Romo et autres nouvelles

Par Mario Brisebois
Joey Savoie, M.E. Bussières et Hugo Bernard (Golf Canada)

Dans la liste des événements à surveiller davantage cette semaine, il y a le Championnat du monde chez les amateurs pour la Coupe Eisenhower en Irlande avec Équipe Canada, laquelle s’adonne être aussi beaucoup et même plus que jamais celle du Québec.

Deux des trois membres la formation unifoliée à Maynooth, située à trente minutes de route de Dublin, sont Hugo Bernard de Laval-sur-le-Lac, et Joey Savoie, de Pinegrove,

Cette double représentation tient d’une première au Québec.

Garrett Rank complète le trio canadien. Cet Ontarien d’Elmira âgé de 30 ans connaît très bien le Québec. Un de ses cinq titres nationaux chez les 25 ans et moins (mid-amateur) a été décroché ici. Rank est encore davantage familier avec Montréal, plus particulièrement le Centre Bell qu’il connait très bien. Il y vient très souvent l’hiver en raison de son travail.

Garrett Rank est arbitre de la Ligue nationale de hockey.

Le championnat mondial se tient du 5 au 8 septembre sur les parcours des   Montgomerie (Colin) er O’Meara (Mark), deux champions golfeurs engagés pour dessiner les 36 trous de l’immense domine du Carton House.

L’endroit est un véritable domaine et plus encore faisant 1100 acres sur neuf kilomètres de façade.

Hugo Bernard en sera à ses deuxièmes Mondiaux après le Mexique il y a deux ans, mais à moins d’un changement, ce sera sa fin dans les rangs amateurs.

Hugo doit transiter chez les professionnels. D’ailleurs, il est inscrit aux qualifications du Circuit web.com tout comme son ami Joey.

La 2e carrière de Tony Romo, c’est du sérieux 

Analyste principal de football à CBS, Tony Romo a aussi beaucoup la tête au golf ces temps-ci.

C’est que l’ancien quart étoile des Cowboys de Dallas a passé avec succès la semaine dernière l’étape des pré-qualificatifions du circuit web.com en comptant trois autres jusqu’en décembre.

En action à Lantana, au Texas, Romo a terminé à plus deux dans une situation aussi stressante que la fameuse longue passe « Hail Mary » aussi connue comme celle du « Je-vous-salue-Marie » en situation extrême.

L’ex-étoile de la LNF se situait 37e au classement alors que seuls les 36 premiers étaient retenus pour les phases suivantes jusqu’à ce que survienne une disqualification dans les groupes de la fin d’un concurrent qui a signé une carte de 68 lors qu’il avait joué 69 pour ainsi donc permettre à Romo et deux autres d’obtenir leur ticket.

Ouf !

La bonne nouvelle pour les patrons de CBS est que les amateurs ne perdront pas Tony Romo à la messe américaine du dimanche, les qualifs étant disputées en semaine pour la plupart sauf la finale en Arizona du 6 au 9 décembre.

Merci à Rod Spittle pour sa gentillesse

Tel le scénario qu’il avait choisi, Rod Spittle a officiellement pris sa retraite à 63 ans du circuit des Champions en fin de semaine, à la classique Shaw de Calgary, en bouclant avec 69 pour prendre le très respectable 17e rang.

Rod avait attendu que sa famille soit élevée et donc attendu la fin de la quarantaine avant de tenter l’aventure du golf professionnel, laquelle il a très bien réussie avec une victoire, deux 2e places, deux 3e aussi et vingt-trois top 10.

Bien que natif de Sainte-Catharines, en Ontario, et résidant l’Ohio où il est demeuré après ses études universitaires, Rod a toujours un attachement particulier envers Montréal.

Il n’était pas le plus spectaculaire au jeu, mais demandez à David Skiitt et celui-ci vous dira que pendant les cinq ans du Championnat de Montréal, ce parfait gentilhomme était un des premiers à tendre la main pour aider l’organisation.

Ses souvenirs ici remontent à il y a très exactement 1978. Il y quarante ans cette année, le plus jeune Rod avait gagné à Laval-sur-le-Lac son deuxième titre canadien chez les amateurs par la ronflante marge de dix coups ce qui ne s’oublie pas.

Merci pour toutes ces années, Mister Spittle.

Bathurst et qui à Elm Ridge reverra-t-on à la PGA ?

Parmi les autres présentations, une délégation du Québec avec Graham Cooke en tête participe au championnat du Canada chez les seniors au club Gowan Brae, à Bathurst.

Dave Ross y a été une figure très populaire pendant ses années au Nouveau-Brunswick avant de revenir à L’Estérel.

Aussi au calendrier, le circuit Mackenzie PGA Tour Canada passe toute la semaine au club Elm Ridge de l’île Bizard, pour y tenir son étape québécoise.

La bourse est de 200 000$ et du côté calibre, il s’agit du niveau de compétition le plus élevé dans la province cette année.

Même si David Skitt et les budgets des commanditaires de Synchro Sports envelopaient davantage jadis la semaine en invitant des personnalités telles John Daly, Hank Haney, entraîneur de Tiger aux années de celui-ci comme numéro un, Rory Sabbatini, Jean Van de Velde et d’autres pour le divertissement, il est certain que vous verrez à Elm Ridge des visages et des élans que vous allez retrouver à la télé de la PGA avant longtemps.

Un Québécois parmi les cinq premiers serait excellent.

Baptiste Mory vainqueur à moins 16 au golf universitaire!

En plus d’étudier, nos universitaires jouent de mieux en mieux et très, très bien au golf.

Lors du premier tournoi au circuit provincial à Cap-Rouge la semaine dernière, ils sont rien de moins que huit compétiteurs qui ont bouclé les trois jours sous la normale.

Baptiste Mory, du Rouge et Or, a enlevé la victoire avec ses 68, 66 et 66 pour un scintillant combiné de moins 16.

Son coéquipier Loïck Laramée, qui a remporté le championnat du Québec chez les amateurs en vertu de 63 au dernier parcours, a suivi à -10.

La série provinciale n’est pas la NCAA, mais les progrès ne mentent avec un coup de chapeau aux entraîneurs pour la qualité de leur programme.

Mylène Limoges, des Carabins, a enlevé la palme à plus 6, soit un coup de mieux que Catherine Gariépy, du Rouge et Or.

Le Rouge et Or a ravi les honneurs aux classements des équipes autant chez les filles que les hommes pour s’assurer deux titres sur quatre.

Le prochain rendez-vous universitaire sera à Summerlea.

 Félicitations

Avec la fin des championnats de club partout au Québec à la Fête du travail, nos hommages aux gagnantes et gagnants de toutes catégories !

Articles connexes