Connexion
MENU

Le tigre par-ci, le tigre par-là !

Par Mario Brisebois
(Andrew Redington/ Getty Images)

Bien que les récents Tournois des maîtres aient couronné des champions différents et de réputations solides, sauf pour David Willett, sorti de nulle part en 2016 pour y retourner aussi vite, pas vrai qu’il existe de quoi de particulier dans l’air cette semaine avec la présence de Tiger Woods, laquelle s’avère la première depuis 2015.

C’est ce que confirment les résultats de maisons de preneurs aux livres. Les experts sont vite sur le piton et aussi promoteurs de leur « business » en établissant Tiger favori ou co-favori pour ajourer un cinquième veston vert à sa collection et un 15e titre du grand chelem à son palmarès.

Cela en dit long sur les immenses attentes.

Tout à fait d’accord qu’il est fascinant de retrouver un Tiger compétitif et encore plus rassurant de le revoir s’élancer sans douleur quatre opérations plus tard.

Les grands devoirs 

Quoiqu’il connaisse et adore Augusta National, Tiger a ses défis.

– on s’entend que finir 12e, 2e et 5e, n’est pas gagner.

– n’ayant disputé que neuf tournois depuis 2016 dont aucun cette année-là, il n’est pas surentraîné.

– il y aussi ce test de mémoire pour se souvenir des bons coups pour bien gérer la   pression, son dernier « majeur » remontant à 2008 tout de même.

– un autre enjeu sera le décocheur. Même si l’herbe longue n’existe pas à Augusta, il est toujours plus commode d’atteindre les bons endroits sur les verts les plus compliqués du golf en frappant au centre des allées.

Tous en profitent 

Cela dit, il n’y a que du positif à venir et on ne parle pas seulement des gens de la télé qui se frottent les mains avec des auditoires qui bondissent.

Tiger a « brassé » les gros noms.

Comme par hasard, Rory McIlroy a retrouvé la motivation au jeu et Phil Mickelson a trimé encore plus dur à 47 ans pour s’adjuger en même temps que la résurgence de Tiger leur premier succès depuis 2016 pour le premier et en cinq ans pour l’autre. Il y a également Bubba Watson qui a franchi le cercle des vainqueurs pas une, mais deux fois dernièrement pour sortir d’une disette.

Sans parler de Tigermania, ce qui serait trop exagéré, l’effet ou l’attention envers Tiger permet de mettre en valeur de potentiels moments d’histoire comme justement McIlroy qui pourrait devenir seulement le sixième à compléter le grand chelem en ajoutant les Maîtres à ses réussites au Championnat de la PGA ainsi qu’aux Omniums américain et britannique, de même que Phil Mickelson qui espère à 47 ans joindre le très sélect club  d’Arnold Palmer, Jack Nicklaus et le Tigre à titre de quadruple titulaire.

Quoique ma boule de cristal soit cassée depuis longtemps, on connait déjà le gagnant dimanche vers les 18 h 30 : le golf !

En bref

Adam Hadwin et Mike Weir, à titre d’ancien champion il y a 15 ans, sont les Canadiens sur place. Coté à 50 contre un, Hadwin peut être un poison avec le fer droit…  Augusta inaugure une méga-boutique souvenirs… Pour donner une idée de l’ampleur, il y a 345 mannequins pour exposer les produits, dont un chien… Pour les mordus de statistiques, 125 différentes formes de textures et couleurs de casquettes ou de chapeaux… Oui, les quatre journées sont retransmises à RDS (CBS en fin de semaine) pour aider à arriver au printemps qui mérite une pénalité pour… lenteur !

Articles connexes