Connexion
MENU

Le mystère USA et autres nouvelles

Par Mario Brisebois
Kevin Chappell (Sam Greenwood/Getty Images)

Il n’y a surtout pas à s’étonner de la victoire des Américains à la Coupe des Présidents en fin de semaine. Ils détiennent le numéro des internationaux n’ayant perdu qu’une seule fois en vingt ans.

La victoire des hommes de Steve Stricker a été la plus convaincante au détriment du spectacle.

Oubliez le pointage à sens unique de 19-11 en toute fin grâce à un éveil beaucoup trop tardif dimanche de la troupe de Nick Price lors du programme en solo au parcours Liberty National en y gagnant six matches en plus de trois verdicts nuls en douze affrontements.

Avec une avance ronflante de 14,5 à 3,5 dans le volet en équipes, la Coupe aurait pu être décidée aussitôt que samedi si Kevin Chappell n’avait pas concédé un roulé des quatre pieds au 18e pour permettre à Anirban Lahiri de sauver sa normale et enlever le match dans un geste de grande…. charité chrétienne.

La performance des USA ramène toutefois un immense mystère du golf et du sport en général.

Comment expliquer que les USA ravissent la Coupe des Présidents une main dans le dos alors qu’ils deviennent automatiquement paralysés en Coupe Ryder comme en fait foi la fiche de 3-1 à la faveur des Européens durant la décennie en cours?

Réponse dans un an au Golf National de France.

LA PREMIÉRE ÉTOILE VA À…

La distinction va à Brooke Henderson dont la victoire en Nouvelle-Zélande s’avère sa deuxième de l’année et sa cinquième à 20 ans, mais sa première à l’extérieur des États-Unis.

À la LPGA comme au circuit Symetra, les tournois ont pris fin seulement lundi en raison du mauvais temps.

WEEK-END À OUBLIER POUR NOS FILLES

Anne-Catherine Tanguay (69 et 76) et Maude-Aimée LeBlanc (70 et 76) ont été éliminées en raison d’un trou de trop en toute fin de deuxième journée, le 16e trou ayant été définitivement de trop.

À la série Symetra en Floride, Tanguay y a commis un triple bogey alors que LeBlanc y a aussi fait double bogey au tournoi de la LPGA de la Nouvelle-Zélande.

Très heureusement, ce faux pas ne devait pas nuire à Tanguay en route vers la LPGA. Elle conserve une marge de manœuvre. Elle est sixième dans les gains de l’année et les dix premières obtiendront leur graduation avec les grandes dames en 2018 après le rendez-vous de Daytona.

DIRECTION AMÉRIQUE DU SUD

Ajoutez le nom de Jean-Michel Paré à liste de nos golfeurs/globe-trotters en action sur la planète dans un texte mis en ligne ailleurs.

Suite à sa 18e place à l’été lors la Coupe Canada disputée chez-lui, à Victoriaville, malgré une fracture à un pied qui n’avait pas fini de guérir, celui-ci a décidé que le moment était venu de tenter à son tour la grande aventure du golf professionnel.

Dans «La Nouvelle Union», l’hebdo des Bois-Francs, la recrue âgée de 24 ans annonce à Matthew Vachon le prolongement de sa saison alors qu’il y ira au circuit PGA Tour Latinoamerica y jouer trois tournois en passant via les qualifications.

À SURVEILLER

Quel sera l’avenir du club Saint-Lazare, où neuf trous de style « exécutif » sont éclairés? On sera fixé après le 9 octobre, me dit un espion.

COUP DE THÉÂTRE!

L’expression est tout à fait justifiée. Contre absolument toute attente, Équipe Espagne a effectué une superbe remontée de huit coups en dernière journée avant de défaire la Corée du Sud en prolongation au Championnat mondial junior féminin organisé la semaine passée par Golf Canada au club The Marshes, dans la région d’Ottawa.

On le sait, cette formidable machine qui est celle du golf féminin en Corée ne se dérègle jamais.

Céleste Dao, de Summerlea, s’est avérée la plus efficace chez les Canadiennes avec son 24e rang à plus 6.

PIERRE FELLICE A ÉTÉ MONSIEUR GOLF DANS SA RÉGION

Le golf perd un grand ami avec le décès de Pierre Fellice, longtemps directeur des pages sportives au Quotidien et au Progrès Dimanche.

Malgré toute la place qu’occupait le hockey dans sa région dans son coin de pays, Pierre a toujours su faire une place enviable au golf, au curling et au tennis, trois sports qu’il affectionnait au-dessus des autres.

Doté d’une personnalité attachante et d’une plume vivante, Pierre Fellice est longtemps demeuré actif auprès de ses deux sports d’affection à titre de rédacteur des activités de la PGA dans sa région à Québec, le Bas du Fleuve et souvent à Montréal. Il a aussi siégé au conseil de direction de Curling Québec en plus d’écrire des textes dans leur magazine.

Nos condoléances à la famille.

435

Voilà le nombre de verges atteintes à sa quatrième balle par Justin James pour remporter le titre mondial des longs cogneurs en Oklahoma.

Heather Manfredda est la nouvelle reine en vertu d’une claque de 320 verges qui n’a surtout rien de gênant.

AU PANTHÉON MONDIAL EN PASSANT PAR LE QUÉBEC

Dans la catégorie des honneurs, un bravo très particulier À Meg Mallon, une des cinq personnalités intronisées au Panthéon mondial à New York la semaine dernière.

Parmi ses succès, Meg a été gagnante de l’Omnium canadien dans la région de Montréal, plus particulièrement à Summerlea. Elle l’a aussi emporté à Royal Ottawa, situé à Gatineau malgré son nom.

PLACE AUX UNIVERSITAIRES ET LA PGA DU QUÉBEC PEUT-ELLE ÊTRE RELANCÉE?

Malgré la période plus tardive, pas un mais deux championnats du Québec apparaissent au programme cette semaine et sont d’ailleurs en cours jusqu’à mardi.

Nos universitaires sont choyés étant à Beaconsfield. La question consiste à savoir qui peut stopper le Rouge et Or?

Les « pros » disputent le Championnat de la PGA du Québec au Château Bromont. Une chance que TaylorMade est de retour dans le rôle de commanditaire pour soutenir parce qu’on me dit qu’on ne se bouscule pas à la table d’inscription.

Il s’avère très regrettable de voir tous les dommages causés à l’organisation de la PGA du Québec, longtemps un fleuron au Canada. La grande interrogation est de connaître si elle pourra retrouver un jour la fierté des fastes années des Adrien Bigras, Jack Bissegger, Philippe Giroux, David Ross, André Maltais, André Gagnier, Luc Brien, Jean-Guy Regnaud et autres, ce qui devient plus douteux chaque année qui passe.

Articles connexes