Connexion
MENU

Le golf canadien pleure le décès de Jerry Anderson

Par Golf Canada
Jerry Anderson

Le membre des Panthéons du golf de la PGA et de l’Ontario rend l’âme à 62 ans

 

C’est avec grande tristesse que la communauté du golf canadien vit le deuil d’un grand professionnel de la PGA du Canada, Jerry Anderson, de Cambridge, Ontario. Il est mort soudainement le 9 mars 2018, à l’âge de 62 ans.

Il laisse dans le deuil son épouse Barbara, ses enfants Chrysse et Luke, de même que d’innombrables amis dans la communauté du golf canadien et international.

Déclaration de Laurence Applebaum, chef de la direction de Golf Canada

« Au nom de la communauté du golf dans sa totalité, des golfeurs, des associations et des compétiteurs auprès desquels il a eu un impact, nous ressentons une grande tristesse à la suite du décès de Jerry Anderson. Les réalisations de Jerry sur les terrains de golf et sa détermination à pourchasser son rêve à travers le monde lui ont conféré l’étoffe d’un champion. Nous nous joignons à sa famille et à ses amis pour vivre ce deuil, tout en célébrant l’héritage extraordinaire qu’il nous lègue. »

Né le 22 septembre 1955, à Montréal, Québec, Anderson a fait ses débuts au golf en tant que cadet au Club de golf Whitlock, près de Montréal. Il étudia à l’Université du Texas (1975-78) et connu une forte carrière au niveau amateur avant de passer chez les professionnels.

Dès 1978, il s’est mérité le droit d’évoluer sur le Circuit canadien (maintenant connu sous le nom de Mackenzie Tour-PGA Tour Canada) et y remporta la victoire à neuf occasions, notamment l’Omnium de l’Ontario (1979), la Coupe des joueurs (1979), l’Omnium de la Saskatchewan (1979 et 1980), l’Omnium du Québec (1982 et 1983) et le Championnat des joueurs du circuit canadien en 1988. Anderson remporta l’Ordre du mérite du Circuit canadien à trois reprises, soit en 1980, en 1982 et en 1989.

Anderson a évolué sur le Circuit européen pendant une grande partie des années 80, parcourant le monde avec son épouse. Il devint le premier Canadien à remporter une épreuve sur le Circuit européen lorsqu’il remit une carte de 27 sous la normale (261) à l’Omnium de Suisse – Ebel European Masters de 1984. Il emporta la palme par 5 coups. Son pointage sur 72 trous devint un record du Circuit européen qui ne fut battu qu’en 2003, quand Ernie Els remporta la Classique Johnnie Walker avec un pointage de 29 coups sous la normale. Jerry Anderson termina la saison 1984 au neuvième rang de l’Ordre du mérite du Circuit européen.

En plus d’avoir joué au golf en Europe, avec des pointes en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, Anderson a aussi évolué sur la plus grande scène du golf, le Circuit de la PGA, lors des saisons 1990 et 1992. Il a participé à 66 tournois, évitant le couperet à 18 reprise et se classant parmi les 25 premiers à trois occasions.

Il a participé à l’Omnium canadien RBC à 12 reprises entre 1977 et 1992 et y évita le couperet trois fois. Sa meilleure performance fut une égalité pour la 15ème position en 1982.

En plus de ses nombreuses réalisations, Anderson a représenté le Canada à la Coupe Alfred Dunhill en 1985 (avec Dave Barr et Dan Halldorson) et à la Coupe du monde en 1983 et 1987 (avec Dave Barr).

En 1991, Anderson remporta l’Omnium Ben Hogan Texarkana, qui fait maintenant partie du Circuit Web.com.

En 2000, il fut de nouveau enregistré en tant que membre de classe « A » de la PGA du Canada et œuvra pour plusieurs clubs de golf, dont le Club de golf de Cambridge et le Club de golf d’Ingersoll.

Plus récemment, Anderson travaillait à titre de professionnel de l’instruction de classe « A » de la PGA du Canada au Club de golf Credit Valley, à Mississauga, Ontario.

Il fut intronisé au Temple de la renommée du golf de l’Ontario en 2002 ainsi qu’au temple de la renommée de la PGA du Canada en 2016.

Faits saillants de la carrière compétitive du golfeur Jerry Anderson aux niveaux provincial, national et international :

  • Études à l’Université du Texas de 1975 à 1978
  • Classé au 1er rang des golfeurs amateur de l’Ontario en 1976
  • Vainqueur de l’Omnium de l’Ontario (1979)
  • Vainqueur de la Coupe des joueurs (1979)
  • Vainqueur de l’Omnium de la Saskatchewan (1979 et 1980)
  • Vainqueur de l’Omnium du Québec (1982 et 1983)
  • Vainqueur de la PGA du Canada (1987 et Vice-champion (1985)
  • Vainqueur du Championnat des joueurs du Circuit canadien (1988)
  • Gagnant à trois reprises de l’Ordre du mérite du Circuit canadien (1980, 1982, 1989)
  • Membre de l’équipe du Canada à la Coupe du monde en 1983 et 1987
  • Membre de l’équipe du Canada à la Coupe Dunhill en 1985
  • Vainqueur de l’Omnium de Suisse – European Masters (1984)
  • Vice-champion de l’Omnium d’Allemagne (1984)
  • Meilleur pointeur canadien à l’Omnium canadien (1992)
  • Vainqueur de l’Omnium Texarkana (1991)