Connexion
MENU

Le Club de golf Camelot fin prêt à accueillir les meilleures golfeuses juniors de la planète

Par Golf Canada
Club de golf Camelot - Ottawa

OTTAWA, Ontario – C’est un contingent de golfeuses accomplies qui se présentera au Club de golf Camelot pour prendre part à la cinquième édition du Championnat mondial junior féminin du 11 au 14 septembre. En tout, ce sont 57 athlètes représentant 18 pays qui participeront au tournoi, dont deux formations du Canada, le pays hôte.

« À l’instar de nos partenaires, nous sommes fiers de présenter cette compétition de niveau international pour les golfeuses de ce groupe d’âge, car il n’y a pas beaucoup d’occasions de concourir internationalement à ce niveau pour les jeunes filles, » confie Dan Hyatt, le directeur du tournoi. « Ces jeunes filles sont les meilleures golfeuses juniors au monde et nous sommes emballés de les accueillir dans le cadre d’une compétition qui leur permet de poursuivre leur croissance et leur développement sportif. »

Le peloton met en vedette 10 compétitrices qui apparaissent parmi les 100 meilleures golfeuses au classement international amateur WAGR. La participante la mieux classée est Atthaya Thitikul, au 11e échelon, qui représentera la Thaïlande lors de sa première apparition au Championnat mondial junior féminin. Thitikul a remporté cinq titres en 2018, dont le Championnat amateur féminin de l’Asie-Pacifique ainsi que la Queen Sirikit Cup.

L’Italie est le seul pays participant à compter ses trois représentantes parmi les 100 meilleures au classement WAGR. À sa tête, Alessia Nobilio (22e) tentera de remporter une autre médaille individuelle après avoir gagné l’argent en 2017. La golfeuse âgée de 16 ans, qui compte sept résultats top 5 cette saison, sera épaulée par Caterina Don (69e), médaillée de bronze en 2016, ainsi qu’Emilie Paltrinieri (78e) qui fera ses débuts internationaux. Ce trio tentera de procurer à l’Italie une première médaille en compétition par équipe à ce tournoi.

L’édition 2018 de l’événement verra de nombreuses golfeuses y effectuer une autre présence, puisque 19 d’entre elles ont déjà pris part à au moins un Championnat mondial junior féminin. Cela inclut notamment les médaillées de 2017 Nobilio, d’Italie et l’Espagnole Blanca Fernandez Garcia-Poggio, qui avait remporté la médaille de bronze, qui tenteront de devenir les premières golfeuses à remporter plus d’une médaille dans le cadre de ce tournoi.

Classée au 138e rang mondial, Fernandez Garcia-Poggio tentera de mener l’Espagne vers un second titre consécutif et l’honneur de devenir le premier pays de l’histoire de la compétition à défendre sa suprématie une seconde fois, après avoir triomphé lors de la première prolongation de l’histoire du tournoi l’an dernier. Marina Escobar Domingo (143e) et Marta Garcia Llorca (109e) seront les coéquipières de l’aguerrie compétitrice dans cette quête pour l’or.

La Suède s’efforcera d’ajouter une quatrième médaille à sa collection, après avoir mérité l’argent en 2014 et le bronze en 2015 et en 2017. En tant qu’unique Suédoise de retour, Maja Stark (63e) sera appuyée par les recrues Ester Fägersten (120e) et Ingrid Lindblad (180e).

L’an dernier, les États-Unis n’ont pas réussi à répéter leur exploit – une médaille de bronze en 2016 – en terminant 4e à un seul coup des Suédoises. Il y aura du sang neuf dans la formation américaine cette année alors qu’elle tentera à nouveau de repartir avec l’or pour la première fois depuis son triomphe lors de la première édition tenue en 2014, avec une équipe formée de Brooke Seay (101e), Zoe Campos (125e) et Michaela Morard (164e).

En plus des équipes et des golfeuses qui effectueront un retour à cette compétition, les organisateurs du championnat sont fiers d’accueillir l’Écosse et la Colombie qui, tout comme la Thaïlande, effectueront leur première participation au tournoi lors de l’édition 2018. La Colombie est représentée par Isabella Gomez, Laura Alexandra Castillo Ordonez et Sofia Torres Villareal. Pour l’Écosse, ce sera Hannah Darling, Louise Duncan et Carmen Griffiths qui défendront leur pays.

Six golfeuses canadiennes s’ajouteront à ce peloton international relevé : la première formation canadienne est composée de Céleste Dao (Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, QC), Ellie Szeryk (London, ON) et Tiffany Kong (Vancouver, C.-B.) ; la seconde formation canadienne est constituée d’Emily Zhu (Richmond Hill, ON), Sarah Beqaj (Toronto, ON) et Lauren Kim (Surrey, C.-B.). Équipe Canada tentera de récolter une première médaille depuis la toute première présentation du Championnat mondial junior féminin en 2014 alors qu’elle avait obtenu le bronze.

En 2017, l’Espagne a effacé un déficit de huit coups lors de la ronde finale, inscrivant une marque collective de 140 (-4) pour forcer une prolongation, infligeant le revers aux Coréennes et remportant ainsi leur premier Championnat mondial junior féminin.

Le Championnat mondial junior féminin est une compétition annuelle organisée par Golf Canada en partenariat avec Golf Ontario, qui est reconnue par la R & A et par la Fédération internationale de golf. Un événement classé au niveau « A » par WAGR (World Amateur Golf Rankings), le Championnat mondial junior féminin en sera à sa cinquième édition.

Niché à l’extrémité est de la ville d’Ottawa, le club Camelot n’en est pas à ses premières armes comme hôte d’une compétition de Golf Canada. Le vénérable parcours a accueilli le Championnat canadien amateur masculin de 2012, une étape du Circuit canadien féminin, le Championnat canadien junior féminin de 2017, ainsi que l’épreuve de qualification finale de l’Omnium féminin CP de 2017.

La cérémonie d’ouverture du championnat aura lieu le 10 septembre et sera suivie de la première ronde de la compétition le lendemain, mardi 11 septembre. Une cérémonie de clôture sera tenue dès la conclusion de la ronde finale, le vendredi 14 septembre.

L’entrée au tournoi est gratuite. On peut se procurer plus de renseignements au sujet du Championnat mondial junior féminin en se rendant sur le site Internet du championnat.

À surveiller

Céleste Dao de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Québec

Il s’agira d’une troisième participation sous les couleurs du Canada à cette compétition internationale pour Dao, âgée de 17 ans. Elle connait une saison recrue remarquable au sein de la formation de développement d’Équipe Canada, cela après une impressionnante carrière au golf junior. Depuis le début de 2018, elle a déjà signé quatre victoires — le Championnat canadien junior féminin, le Championnat junior féminin du Québec, l’épreuve de qualification pour l’Omnium féminin des États-Unis tenue au club Cape Cod National ainsi que le Championnat junior féminin du Mexique — et se retrouve au sommet du classement pour l’Ordre du mérite junior féminin pour une deuxième année consécutive.

Ellie Szeryk de London, Ontario
Szeryk, la sœur de Maddie, la golfeuse canadienne la mieux classée au palmarès amateur international, a réalisé quatre résultats top 5 cette année, dont un gain au Championnat amateur féminin de l’Ontario. Également à son année recrue au sein de la formation de développement d’Équipe Canada, la golfeuse qui aura bientôt 17 ans occupe le troisième rang au classement de l’Ordre du mérite junior féminin et en sera à une deuxième participation au Championnat mondial junior féminin.

Tiffany Kong de Vancouver, C.-B.

Kong disputera aussi ce championnat pour la seconde fois, puisqu’elle a représenté le Canada lors de l’édition 2015 disputée au club The Marshes. La jeune athlète de 17 ans a récemment disputé l’Omnium féminin CP de 2018 après s’être qualifiée en vertu de sa performance de meilleure Canadienne au Championnat canadien amateur féminin. Avec une victoire en poche et quatre résultats top 10 cette saison, elle se classe au quatrième rang de l’Ordre du mérite junior féminin.

À propos du parcours

Camelot a accueilli le Championnat canadien junior féminin de 2017, le Championnat canadien amateur masculin de 2012, une étape du Circuit canadien féminin, le Championnat canadien junior féminin de 2017, ainsi que l’épreuve de qualification finale de l’Omnium féminin CP de 2017.

Il est agrémenté de pins majestueux et de panoramas sans pareils de la rivière des Outaouais et des collines de la Gatineau.

Camelot propose des trous dont les noms sont inspirés de l’époque médiévale avec, entre autres : First Crusade, The Moat, Lady of the Lake, Merlin’s Trap et The Holy Grail.

Le parcours s’échelonne sur 6 262 verges.

Articles connexes