Connexion
MENU

L’ABC de l’envol de balle

Par Magazine Golf Canada
(Golf Canada)

Contrôlez votre trajectoire à l’approche des verts grâce à ces trucs faciles de Tristan Mullally, l’entraîneur-chef d’Équipe Canada féminine.


La maîtrise du jeu court tient moins à la perfection technique qu’à la maîtrise de la trajectoire de balle. C’est la prise de position qui règle la hauteur d’envol de la balle selon le point d’atterrissage voulu pour aboutir le plus près possible du trou. Jennifer Ha, membre du Circuit de la LPGA et de la formation Jeune pro de Golf Canada, en fait ici la démonstration.

PRISE DE POSITION
Jennifer a posé cinq balles devant elle, dans l’axe de la cible, la balle du milieu se trouvant au centre de sa position. Votre centre de gravité (sternum) doit rester constant, légèrement penché vers la cible, et la position de vos mains (également constante) doit naturellement se trouver plus bas. La deuxième balle (blanche) sert de point de référence.

À partir d’ici, quelques ajustements de la position initiale permettent de moduler la trajectoire de la balle, du plus bas au plus haut.

Envol le plus bas
La balle est à l’arrière (blanche), la tige est plus verticale. On se tient plus près de la balle et plus droit pour accommoder la poignée élevée en position étroite.

Envol le plus haut
La balle est à l’avant (blanche), la tige est inclinée. On se tient plus loin de la balle pour accommoder la poignée plus basse, et la face du bâton est plus ouverte en position élargie.

Entre ces deux trajectoires, toute une gamme de hauteurs s’offre à vous. Exercez-vous aux cinq positions en variant le choix de balle, l’angle de la tige et le recul par rapport à balle. Si l’envol de balle est plus bas ou plus haut que souhaité, servez-vous de ces ajustements pour produire la trajectoire désirée


May_2017_cover-FR

Cet article a été publié dans l’édition Familles au jeu du magazine Golf Canada. Pour lire l’article dans le format original, cliquez sur l’image.

Articles connexes