Connexion
MENU

La semaine Adopter une école est de retour le 28 mai

Par John Gordon
(Golf Canada)

Le 28 mai marque le retour de la semaine nationale Adopter une école. Alors, pourquoi ne pas l’avoir déjà fait ?

Parrainer une école, je veux dire.

En tant que parrain potentiel d’une école, vous croyez sans doute que vous devriez être un géant corporatif comme Golf Town, qui a parrainé près de 100 écoles à date, ou encore un formidable duo comme le fondateur du Golf Lab et l’ex-champion de golf junior Liam Mucklow qui, avec son comparse et magnat des ventes automobiles Edward Wong, ont combiné leurs efforts pour en parrainer une vingtaine.

Ou peut-être que, à titre de gestionnaire d’établissement golfique ou de professionnel de la PGA du Canada, vous êtes impressionné par la Golf Mentor Academy du Manitoba, primée comme Établissement de l’année 2017 Premiers élans, commandité par Acura. Grâce au dévouement des professionnels de la PGA du Canada Glenn Sirkis et Adam Boge, cette dernière a accueilli plus de 2 000 juniors dans son enceinte l’an dernier.

Des félicitations bien méritées leur reviennent, ainsi qu’à tous les entreprises et autres établissements qui appuient le programme Adopter une école, une composante intégrante de l’initiative Golf en milieu scolaire menée depuis près d’une décennie par Golf Canada.

Vous aussi, comme golfeur, comme professionnel ou opérateur de terrain d’entraînement, pouvez jouer un rôle crucial pour introduire les joies et effets bénéfiques à long terme du golf aux jeunes de votre région. Et vos raisons pour le faire seront toutes aussi différentes les unes des autres que l’est votre élan unique !

Vous êtes peut-être comme Jim Clark, qui a grandi dans la petite ville de Midland, Ontario, entouré de gamins fanatiques du sport comme son ami Bill Hack fils. Ils ont pratiqué tous les sports qui leur étaient offerts, mais c’est le golf qui les intéressait le plus pour plusieurs raisons, notamment parce que le père de Bill était à la tête du Club de golf de Midland.

Voilà toutefois que Bill fils s’est éteint cette année en raison des ravages du cancer. Cela a déchiré le groupe d’amis de longue date. Clark voulait faire quelque chose en mémoire de leur compagnon de toujours. La solution : Adopter une école.

« Nous étions toujours ensemble, de la maternelle jusqu’à la fin de l’école secondaire, et nous sommes restés proches par la suite. Donc, quand Bill est décédé, je me suis demandé ce qu’il aurait aimé qu’on fasse pour commémorer sa vie. J’ai communiqué avec la vieille bande et leur ai demandé de contribuer quelques dollars chacun. Nous nous sommes cotisés. »

Le groupe a fourni les fonds nécessaires pour « adopter » l’école primaire qu’ils ont tous fréquentée. Avec l’appui d’un parcours local, il y a donc un paquet d’enfants qui seront initiés au sport cette année. C’est monsieur Hack qui aurait été bien fier.

Wong, gestionnaire principal et partenaire du concessionnaire Alta Nissan situé dans la région de York, au nord de Toronto, s’est intéressé au golf en tant qu’adulte lorsqu’il a réalisé à quel point ce sport pouvait influencer ses succès en affaires. Après avoir suivi des cours auprès de Mucklow, il fut subjugué non seulement par le golf, mais aussi par les possibilités offertes par Golf Canada pour y initier les jeunes, des occasions dont il n’a lui-même pas eu la chance de profiter lorsqu’il était plus jeune.

Sa passion est évidente. « Aimes-tu les enfants ? Aimes-tu les voir tenter de nouvelles expériences ? Aimes-tu les voir exceller ? Alors il faut que tu t’impliques. »

Wong est sincère lorsqu’il affirme que son entreprise ne compte pas obtenir de retour sur son investissement, qui comprend la récente ouverture d’un centre de perfectionnement pour golfeurs juniors situé au Club de golf King Valley de King City, Ontario. « Nous ne cherchons pas à faire de profits avec ce projet. Nous désirons vraiment redonner à la communauté et au monde du golf. C’est assez révolutionnaire comme concept de marketing. »

Et c’est un très bel exemple pour les autres.

Pour détourner une maxime célèbre : ne demande pas ce que le sport peut faire pour toi. Demande ce que tu peux faire pour le sport.

Le volet Adopter une école fait partie du programme Golf en milieu scolaire de Premiers élans, commandité par Acura, un programme-cadre créé par Golf Canada pour favoriser le développement du sport chez les jeunes. Il est offert en collaboration avec la PGA du Canada et l’organisme Éducation physique et santé Canada, avec le soutien de l’Association nationale des propriétaires de terrains de golf du Canada. Il procure l’occasion aux établissements golfiques, aux entreprises et aux individus « d’adopter » une ou plusieurs écoles de leur choix et pour y proposer le programme Golf en milieu scolaire (les écoles peuvent aussi s’inscrire de leur propre chef).

Depuis le lancement du programme en 2009, plus de la moitié des 3 500 écoles inscrites au programme Golf en milieu scolaire ont été adoptées, enseignant le curriculum de Golf en milieu scolaire à plus de 420 000 élèves. L’an dernier, c’est 266 nouvelles écoles qui furent adoptées, initiant du coup près de 120 élèves par école aux rudiments du golf.

Une grande partie des succès du programme repose sur les épaules des joueurs et des opérateurs d’établissements de golf au pays.

Pourquoi ? Parce que, idéalement, chaque école serait reliée à un établissement d’herbe verte comme un parcours ou un terrain d’entraînement, ce qui n’est pas possible sans le soutien financier de golfeurs comme vous. Une aide financière est offerte par Golf Canada et sa Stratégie de connectivité aux établissements golfiques qui souhaitent appuyer le programme.

Les établissements golfiques qui sont associés ainsi à des écoles ont signalé des augmentations notables de leurs chiffres d’affaires au niveau des adhésions, des cours de golf et de la restauration, de même qu’un sentiment général de satisfaction à l’idée de contribuer au bien-être du sport à long terme. Les enseignants participants des écoles « adoptées » louent les vertus du programme, car il ne place pas seulement l’emphase sur le golf, mais aussi sur le développement des valeurs qui y sont associées comme la persévérance, l’éthique, l’honnêteté et le tempérament.

En prime, l’Association des golfeurs séniors du Canada (AGSC) continue généreusement de mener un programme de contrepartie des fonds récoltés lors de la semaine Adopter une école. Effectivement, les parrains des 30 premières « adoptions » réalisées durant la semaine du 20 mai au 1er juin, que ce soit par un établissement golfique, un professionnel de la PGA du Canada ou un particulier, verront les fonds investis égalés et remis à l’école « adoptée » de leur choix. Ce programme de subvention est rendu possible en vertu du partenariat de Golf Canada avec l’AGSC.

Ainsi donc, que votre appui aide à développer la prochaine vedette des circuits de la PGA ou de la LPGA, qu’il soit consacré à initier les jeunes de votre communauté au sport que vous aimez ou qu’il soit effectué en vue d’honorer la mémoire d’un ami, vous pouvez vous enorgueillir du fait que vous redonnez quelque chose au sport.

Vous pouvez également faire vos dons, durant la semaine Adopter un école, dans tous les magasins locaux de Golf Town au Canada.

Comme le dit bien Clark, « cela ne coûte pas grand-chose et c’est facile à faire. Vous n’avez pas besoin de le faire par vous-même. Allez voir les gens avec qui vous jouez d’habitude et demandez-leur de contribuer. On a besoin que les gens qui ont l’avenir de ce sport à cœur participent financièrement à assurer son avenir. Ce n’est pas cher du tout. Cela prend aussi un professeur qui s’engage sans nécessairement être fanatique du golf et des établissements qui appuient la démarche. »

Et les résultats « vous couperont le souffle, » de conclure Wong.

Pour en savoir plus quant à la semaine Adopter une école, cliquez ici.

Articles connexes