Connexion
MENU

LA LPGA ne deviendra pas un monastère, Diane au « British »

Par Mario Brisebois/ mongolf.ca
(Scott Halleran/Getty Images)

Oui, il existe une autre nouvelle que Donald Trump dans les à-côtés à l’Omnium féminin des États-Unis sur son parcours de Bedminster, au New Jersey.

Entre autres, la LPGA en a profité pour dévoiler son nouveau code vestimentaire. Pas de perte de temps puisqu’il entre en vigueur dès aujourd’hui (lundi).

-Interdiction des collants (leggings)
-Les décolletés trop plongeants aussi.
-Les camisoles (racerback) nécessiteront un col.
-Les shorts, robes ou shorts-jupettes doivent bien cacher le postérieur dans la position debout ou accroupie.
-Pas de jeans (qu’importe la couleur) sur le parcours et pas de jeans troués dans les réceptions officielles.
-Jamais de vêtements d’entraînement au jeu.

La première faute vaudra une amende de 1 000 $. La pénalité pourrait doubler advenant récidive.

Comme vous avez pu le lire, pas de danger même pour les filles plus « écourtichées ». La LPGA n’est pas là pour se transformer en monastère de religieuses non plus.

De fait, le code demeure plus rigide dans nos clubs à la grande déception de nos golfeuses. Elles ne sont pas les seules…

« HOOTIE » JOHNSON ET LES FEMMES

Le golf a appris vendredi dernier le décès à 86 ans de William « Hootie » Johnson, le très entêté président entre 1998 et 2006 du club Augusta National, hôte du Tournoi des maîtres.

« Même la pointe de la baïonnette ne nous fera pas bouger » avait été sa réplique très terriblement bornée à propos des refus répétés de l’acceptation des femmes à cet endroit alors exclusivement mâle.

Johnson a toutefois mieux fait avec les nombreuses améliorations apportées sous sa présidence afin de rendre le parcours mythique « Tiger-proof » après la victoire de Woods par l’écrasante marge de douze coups en 1997 pour protéger avec plus de doigté l’héritage de Bobby Jones et Clifford Roberts.

Plus habiles dans les affaires que les relations humaines disons, Hootie avait eu le flair d’élargir les heures de diffusion du Masters afin de financer les travaux à coup de dizaines de millions via l’obtention de contrats plus lucratifs de la télé.

N’ayant pas le choix avec la tension populaire en hausse, Augusta National a fini par céder à la pression de la population. En 2012, Dana Moore et Condaleeza Rice ont donc été acceptées enfin comme membres.

Même si ce fut très et beaucoup trop long de comprendre, il s’avère particulièrement intéressant que la recommandation de Madame Moore avait été pilotée par… Hootie Johnson lui-même.

Dans le fond, avait-il le choix, étant papas de quatre filles!

DÉJÀ 25 ANS POUR LE MIRAGE!

Parler d’un franc succès est tout à fait juste suite à la semaine complète d’activités au club le Mirage dans le cadres des fêtes de son 25e anniversaire.

Les tournois des célébrités et René-Angélil ont lancé les célébrations du club de Terrebonne d’abord lancé par des d’affaires avec Jacques Rousseau.

Aussi à la programmation, il y avait des spectacles de Mario Tessier et André Sauvé de même qu’une journée des membres avec des surprises.

Oui, Céline a participé via vidéo.

Au fil des ans, Muhammad Ali, Sylvester Stalone, Michel Sardou et d’autres personnalités y ont été des visiteurs.

« Le Mirage a certainement donné l’exemple de fleurir nos parcours et les gens ont toujours vanté la qualité de l’accueil », me disait Marc Grenier, directeur général à la retraite du Royal Québec, à propos des apports de l’endroit au golf québécois.

Voilà un compliment particulièrement flatteur au toujours dévoué René Noël et à l’ensemble de son équipe (Debbie, Nicolas, Collin, Mario et compagnie) et effectivement que René Angélil serait particulièrement fier pouvoir voir ce qui continue de se faire à son golf depuis son départ.

JACK N’ARRÊTE PAS MALGRÉ L’ÂGE

Jack Nicklaus est un autre pour qui le mot retraite est effacé de son vocabulaire.

À 77 ans, il vient d’inaugurer un parcours au Danemark dessiné par sa compagnie d’architecture. Même s’il ne conduit pas le tracteur évidemment, le Great Northern s’avère sa deuxième création cette année après BaMar, aux Bahamas.

POURQUOI PAS LE DOUBLÉ POUR CÉLESTE?

Comme au championnat amateur féminin à Dufferin Heights la semaine dernière, celui chez les juniors à Beauceville de mardi à vendredi est assuré de couronner deux nouveaux titulaires.

Gagnants l’an dernier, Noémie Paré et Cullen Chung ont gradué chez les adultes.

Bien sûr que Céleste Dao part grande favorite. Le doublé est réaliste. C’est par la ronflante marge de sept coups devant ses aînées que le talent de précocité du club Summerlea a eu le dessus sur à Dufferin.

En passant, un travail de promotion à la participation s’impose dès maintenant au golf féminin. Elles étaient seulement 19 inscrites dans la classe principale dans l’Estrie, où il est toujours agréable de séjourner.

Une qui continue de faire sa large part et plus encore pour son sport est Jocelyne Bourassa qui était présente à Dufferin comme toujours pour les encouragements et les sages conseils.

REVOILÀ LE CIRCUIT CANADIEN

Aussi dans les activités cette semaine, place au circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada de retour au Québec cette semaine.

Il s’agit d’un retour après plusieurs années pour une bourse de 175 000 $ au club Quatre-Domaines (Mirabel) plusieurs années après le vif succès de l’Omnium de Montréal devenu par la suite une étape de la série des Champions.

John Daly, les Français Jean Van de Velde et Thomas Levet, Hank Haney (entraîneur de Tiger Woods aux années les plus célèbres de celui-ci) de même que Rory Sabbatini ont été parmi les invités spéciaux de David Skitt, le directeur au début que l’on salue.

On suggère néanmoins une visite de jeudi à dimanche avec plusieurs talents que l’on reverra éventuellement à la grande PGA. Il sera très intéressant voir ce que fera Hugo Bernard, champion amateur du Canada, possédant déjà tous les coups pour jouer en compagnie des pros.

Aussi à surveiller au calendrier chez les amateurs cette semaine en plus de nos juniors :

* 16 et 17 juillet : tournoi Alexandre de Tunis (Rivermead)
* 18 et 19 juillet : Coupe Memphrémagog (au parcours du même nom)

COURAGE!

Avec la situation qui se détériore avec 160 violents feux en forêt, nos pensées et encouragements vont à nos lecteurs-golfeurs de la Colombie-Britannique pris avec les ordres d’évacuation qui ne cessent de se multiplier.

Des premiers avis de fermeture de parcours ont aussi commencé.

Articles connexes