Connexion
MENU

Jocelyne a donné son élan à l’excellence du sport féminin au Québec, Duke, l’Écosse et… plus

Par Mario Brisebois

Permettez-moi cette semaine de saluer de façon tout à fait particulière ma grande amie Jocelyne Bourassa pour un moment absolument marquant.

Il y a 45 ans ces jours-ci, soit le 18 juin 1973, notre JoJo nationale remportait le tournoi La Canadienne devenu l’Omnium canadien à la LPGA devant son monde, au club Municipal de Montréal très malheureusement sacrifié pour les installations olympiques.

Contre toute attente d’autant plus qu’un genou menaçait sa participation, Jocelyne avait été couronnée dans une fin inoubliable dans le suspense de la prolongation.

Et pas contre n’importe qui puisque l’éliminatoire impliquait les Américaines Judy Rankin et Sandra Haynie alors parmi les « reines » de la LPGA.

Ayant eu le bonheur d’être un témoin privilégié dans le rôle de cadet, je revoie encore la frénésie dans la foule.

Le succès est allé très largement au-delà du golf. Jocelyne a littéralement lancé le sport féminin, cela avec l’immense réussite qui a suivi avec Jacqueline Gareau, Nathalie Lambert et Mélanie Turgeon et qui continue en ajoutant plus récemment les sœurs Dufour-Lapointe, Kim Boutin et Eugenie Bouchard pour ne nommer que celles-ci sur une longue liste.

Merci Jocelyne d’avoir été celle qui a pavé la voie.

Le succès est héréditaire chez les Doucet 

Cette année, la fête des pères de Duke Doucet, pro-ambassadeur au club Summerlea aura eu lieu aussitôt que mercredi.

C’est qu’en terminant 3e au Championnat du Québec chez les « mid-amateurs » (25 ans et plus) à Val des Lacs, son fils Phil a obtenu sa sélection à l’équipe du Québec en prévision des Nationaux à venir en compagnie de Dwight Reinhardt et l’indestructible Graham Cooke.

Le fils a de qui tenir. À ses années compétitives, Duke a été un grand ténor au circuit des pros du Québec.

En 1972, il avait gagné tous les tournois sauf un. Il y avait terminé 2e !

Comme le paternel, Phil a le golf dans les gênes ayant occupé le prestigieux poste de capitaine à Royal Montréal, berceau du golf dans l’ensemble de l’Amérique.

Félicitations à Marie-Thérèse Torti, de la Vallée du Richelieu pour son quatrième titre « mid-am ».

Les yeux rivés sur l’Écosse 

Respectivement 47e et 75e au classement mondial chez les amateurs pour du jamais vu au golf québécois, Hugo Bernard et Joey Savoie sont en Écosse afin de participer à compter de lundi au championnat de la Grande-Bretagne au réputé club Royal Aberdeen.

Les deux joueurs encadrés par Daniel Langevin ne sont pas que des figurants. Il y a deux dimanches, Joey terminait 5e au « St. Andrews Links Trophy » à l’encore plus mythique club du même nom avec un très large pourcentage des meilleurs joueurs internationaux qui seront de la partie.

Lundi et mardi, la compétition se fait en formule du jeu par coup et « premier prêt, premier à frapper » (ready golf) avant de passer en mode duel pour le reste de la semaine.

Céleste y sera-t-elle ?

Voilà la grande question en prévision du championnat du Québec au Château   Bromont, du 20 au 22 juin.

Triple titulaire provinciale chez les amateurs, les juniors et les juvéniles Céleste Dao est en examens scolaires.

Déjà que Céleste s’est entraînée avec Équipe Canada à Victoria et qu’il y a eu sa participation à l’Omnium des États-Unis avec les pros la semaine passée, le travail scolaire avec une bourse de la NCAA qui l’attend au bout du fer droit.

« Je me suis entretenu avec le papa de Céleste la semaine dernière et les chances de la voir sont 50-50. Bien sûr que Céleste a une place ouverte », a dit Jean-Pierre Beaulieu, directeur général de Golf Québec.

Du nouveau cette année, il y a un volet professionnel qui s’ajoute. Une bourse de 10 000 $ grâce à la générosité des gens du Château, ira à la championne.

Maude-Aimée LeBlanc et Anne-Catherine Tanguay demeureraient à la LPGA, mais Josée Doyon et Valérie Tanguay, deux victorieuses provinciales dans les rangs les amateurs et juniors, y seront. Maintenant que les études sont terminées en Oklahoma, Valérie a décidé de joindre sans plus d’attente la catégorie professionnelle en voyant les $$$.

23,7 millions…

Tel est le chiffre de la semaine, lequel représente la somme amassée en 21 ans lors du tournoi Cascades IBM au club Venise pour contribuer au financement de la Fondation du centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Articles connexes