Connexion
MENU

Golf et affaires : un mariage fécond

Par John Gordon
(Getty Images)

Si vous êtes golfeur et en affaires depuis un certain temps, alors ce blogue vous rappellera le vieil adage : je prêche à des convertis.

Vous comprenez la valeur inestimable de passer quelques heures presque ininterrompues, dans un décor bucolique, en compagnie de clients précieux, de collègues ou de confrères. L’essentiel est moins de jouer que de développer des relations.

Mais si vous êtes néophyte au golf ou en affaires, ou même les deux, alors vous auriez intérêt à poursuivre votre lecture.

Bien sûr, le golf est un sport, mais ce peut être un outil de travail aussi important qu’un téléphone intelligent. Peut-être même plus important, car il constitue une belle occasion de forger des liens personnels plutôt que virtuels.

Bien qu’il puisse sembler plus intimidant qu’un téléphone, le golf s’accompagne aussi d’un manuel de l’utilisateur. Il s’agit de le trouver. Voici votre « Petit guide du débutant ».

D’abord, oubliez les idées reçues : pas besoin d’être bon golfeur. Tout le monde a été débutant, à un moment ou à un autre. Demandez à un ami golfeur de vous dire où suivre des cours ou contactez un terrain de golf local. Après seulement quelques leçons, vous pourrez vous élancer sur le parcours.

Vous n’avez même pas besoin d’acheter vos propres bâtons, au début, car tous les établissements ou presque louent des équipements. Vous pouvez acheter une bonne paire de souliers de golf et quelques boîtes de balles, toutefois. Informez-vous auprès du professionnel de la PGA du Canada qui vous donne des cours.

(Avant d’aller plus loin, précisons que ceci s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. Il existe plusieurs ouvrages en anglais destinés aux femmes d’affaires qui souhaitent s’adonner au golf, comme Even Par: How Golf Helps Women Gain the Upper Hand in Business et On Course for Business: Women and Golf de Suzanne Woo. Le Réseau des femmes d’affaires du Québec propose aussi des activités golfiques à ses membres, et des classes de golf réservées aux femmes sont offertes dans bien des clubs.)

Rares sont les activités sportives qui, comme le golf, favorisent autant les interactions sociales. Et ceci ne concerne pas seulement le golf que vous pourriez jouer avec des relations d’affaires, mais aussi les liens que l’on tisse en jouant dans ses loisirs. En adhérant à un club, on rencontre d’autres membres, dont certains pourraient bien représenter des occasions d’affaires.

Le golf ne se résume pas à un simple élan du bâton. Si vous avez l’intention de golfer autant pour les affaires que pour vous amuser, vous devriez en connaître les règles de base, les mots et l’étiquette. Le Petit guide de Golf Canada est un excellent point de départ. Une autre source fiable d’information en anglais, accessible en ligne et très complète, est offerte par le journaliste de golf Brent Kelley sur le site de ThoughtCo. à Introduction to golf.

Voilà pour les premières étapes d’un mariage réussi entre le golf et les affaires. Essayez, et vous n’aurez plus peur de participer au tournoi de votre entreprise ni de recevoir vos clients sur le parcours. Et, qui sait? Vous jouerez peut-être pour le plaisir comme nous tous.

Articles connexes