Connexion
MENU

Gilles Bourassa : Reconnaissance nationale pour 50 ans de bénévolat

Par Mario Brisebois

Combien de gens du golf et de la population en général sont invités par Julie Payette la semaine de leur fête de naissance avec les gars de «Broue» et Dan Bigras?

Tel est le cas de Gilles Bourassa célébré deux fois ces derniers jours.

Quarante-huit heures après son anniversaire, il était convié jeudi dernier à la Citadelle de Québec avec les comédiens Michel Côté, Marcel Gauthier et Marc Messier de même que l’instigateur du spectacle «Refuge» et des programmes qui durent toute l’année pour les jeunes dans l’embarras.

Il faut savoir que Monsieur Bourassa – que je n’ai jamais voulu apprendre à tutoyer par respect – était des 25 Canadiens à recevoir une décoration de la gouverneure générale.

Sa catégorie était celle du bénévolat pour ses 50 ans d’implication au club Optimiste à aider les jeunes d’ici et d’ailleurs.

En plus d’avoir été pro de golf au Mémorial, à Grand-Mère et St-Gérard, il a été populaire prof. d’anglais au collège Saint-Georges et à Val Maurice lors de l’avènement des polyvalentes.

Cela bien avant les programmes officiels sports-études, les Fédérations et la sortie des livres de pédagogie, Monsieur Bourassa avait compris et appliqué que maintenir enfants et ados actifs via le sport était une façon formidable de les préparer pour la suite.

Je le sais ayant été un des chanceux à bénéficier de cet encadrement comme tant d’autres, dont René Noël.

Ses actions furent telles qu’il y a longtemps qu’on a donné son nom à l’aréna local en guise d’appréciation de la population en général.

Sa sœur et championne Jocelyne était à Québec pour la cérémonie présidée par   Madame Payette.

Il faut absolument que vous sachiez que Gilles Bourassa avait eu quatre fois vingt ans  mardi dernier et que bien sûr il est toujours là pour encourager la jeunesse.

Bravo pour cet honneur et  immense merci de la part de multiplies générations.

QUATRE CANADIENS EN AFFAIRES MALGRÉ LE FESTIVAL D’OISELETS 

Lorsqu’on dit qu’il y a du grand talent et de la profondeur partout dans les circuits au golf, sachez que Lee McCoy a dû jouer -28 pour remporter la sélection finale Web.com au cours du week-end en Arizona.

Plus encore, il n’a eu le dessus que par deux coups malgré son festival d’oiselets.

Le meilleur Canadien a été Ryan Yip, lequel a bouclé 10e à -18 et est assuré de prendre le départ lors des douze premiers tournois avant qu’un nouvel ordre de participation soit établi selon les résultats.

Stuart McDonald et Albin Choi ont tous deux suivi 23e à -16, tandis que Sean Harlingten a conclu 30e à -15.

Ces trois Canadiens ont leur ticket confirmé pour les huit premiers segments.

DE TRÈS BONNES NOUVELLES D’EUROPE

C’est Jean Laforce, qui retournera aux qualifications du circuit d’Europe chez les vétérans au Portugal au mois de janvier, qui va être heureux d’apprendre la relance.

Le circuit d’outre-mer chez les 50 ans et plus s’est déniché un commanditaire principal, Staysure, un chef de file de l’assurance en Grande-Bretagne.

Plus concrètement, le calendrier haussera donc à 19 tournois avec l’addition de rendez-vous au Danemark, en Espagne et en Russie.

La croissance incitera-t-elle d’autres talents du Québec à accompagner Laforce, lequel a fini 3e chez les vétérans en Jamaïque, la semaine dernière.

LES COUSINS ONT CHOISI LEURS PORTE-PAROLES 

Dans la série «que sont-ils devenus?», sachez que Jean van de Velde et Thomas Levet ont été nommés «ambassadeurs» de la Coupe Ryder, laquelle aura lieu au Golf National de France, l’an prochain.

Cette confrontation USA-EUROPE s’avérera une première chez les «cousins».

VIVEMENT 2018!

S’il y en a deux qui ne pleureront certainement pas l’arrivée de la nouvelle année, c’est bien Rory McIlroy et Jason Day.

Les deux ex-numéros un risquent d’être sortis du sélect club du top dix d’ici la fin du mois, si ce n’est pas déjà fait.

Articles connexes