Connexion
MENU

Fraser Valley domine tous les classements à l’issue de la première journée du Championnat national de golf

Par Association canadienne du sport collégial
Emery Bardock (CCAA)

OSHAWA – Un trou d’un coup d’Emery Bardock, athlète par excellence pancanadienne et porte-couleurs de la University of the Fraser Valley, résume bien la ronde d’ouverture de son équipe au Royal Ashburn, qui accueille le Championnat canadien de golf PING 2017 de l’ACSC.

S’aidant d’un fer 7 sur le septième trou, qui fait 121 verges, Bardock a réussi le trou d’un coup, ce qu’elle n’a compris qu’en s’approchant du vert. C’était une première pour elle.

« C’est le moment fort de ma journée parce que je ne jouais pas si bien, souligne Bardock. Les trois derniers trous sont toujours des trous « crème glacée » pour notre équipe, alors l’entraîneur me disait « réussis l’oiselet sur ton coup roulé ». Quand j’ai foulé le vert, j’ai réalisé ce que je venais de faire, c’était fantastique. »

Après les 18 premiers trous, avec un pointage de 82, soit 10 au-dessus de la normale, Bardock détient deux coups d’avance sur Shayne Leidenius, athlète pancanadienne par excellence des Queens de Red Deer, et sur Addison Wallwin, championne canadienne en titre et athlète pancanadienne par excellence des Grizzlies de Georgian.

Bardock a aussi permis à son équipe de s’emparer du premier rang du classement féminin, les Cascades menant par trois sur les Grizzlies de Georgian, les tenantes du titre, grâce à une première ronde de 168.

Les championnes de l’OCAA, les Hawks de Humber, viennent au troisième rang avec 177.

Du côté masculin, les Lords de Durham College, l’équipe hôte, se trouvent au cinquième rang et à six coups d’une place sur le podium, dont les Cascades de UFV occupent la plus haute marche à 301. Le Heat de UBC Okanagan est à neuf coups derrière en deuxième, et les Hawks de Humber suivent à 317.

À 71, Daniel Campbell, des Cascades, est le seul à avoir ramené une carte sous la normale. Son coéquipier Zach Olson a aussi bien fait avec un pointage de 73, soit un coup au-dessus de la normale. Olivier Ménard du Boomerang d’André-Laurendeau et Nik Federko du Heat de la UBC Okanagan arrivent troisième à deux coups au-dessus de la normale.

Peu importe les résultats, le tournoi couronnera un nouveau champion individuel puisque Josiah Dixon des Knights de Niagara, le gagnant en 2016, n’est pas de retour. En fait, le seul médaillé masculin qui est de la cuvée 2017 est Matt Lemay de Georgian, qui avait raflé le bronze au Fox Meadow Golf & Country Club. Il arrive pour l’instant à égalité au 18erang, à huit coups au-dessus de la normale.

Dans le cadre du Championnat, le comité organisateur du Durham College et le Conroy’s No Frills ont conclu une entente en vertu de laquelle une livre de nourriture est donnée à l’Armée du Salut pour chaque oiselet.

Après une ronde, ce sont 91 oiselets qui ont été réussis, pour 91 livres de nourriture.

« C’est un excellent départ, tant pour le tournoi que pour l’initiative, déclare le responsable des sports de Durham College, Ken Babcock. Nous voulons que les athlètes vivent une semaine remarquable sur le terrain, et cette journée a été à la hauteur. En plus de contribuer au succès de leur équipe, les golfeuses et golfeurs nous aident à donner des denrées à la communauté. »

La ronde deux débutera mercredi à 8 h 30 au Royal Ashburn.

Articles connexes