Connexion
MENU

Échos du 19e : Championnat amateur masculin, doublé de Thivierge et golf en altitude !

Par Mario Brisebois/ mongolf.ca
Équipe Québec (g. à d.) : J. Sale, J. Savoie, H. Bernard (Golf Canada)

En plus du doublé de Serge Thivierge chez les seniors de la PGA du Canada en Ontario à propos duquel vous pouvez lire davantage dans un autre texte en ligne sur les sites de MonGolf et de Golf Canada ou via l’infolettre, il faut ajouter dans les réalisations de la semaine dernière cette victoire du Québec à la compétition des provinces au championnat amateur du Canada en Colombie-Britannique.

Le trio d’Hugo Bernard, de Laval-sur-le-Lac, Joey Savoie, de Pinegrove, et Julien Sale, de Rivermead, n’a pas fait que gagner. Ensemble, ils ont survolé le classement.

Sale a scellé 9e au classement individuel.

Hugo (41e sur un pied d’égalité avec le junior Christopher Vandette), et Joey (19e) auraient les deux espéré davantage en solo, mais en équipe, c’est par la ronflante marge de huit coups que le Québec a enlevé le titre, cela une deuxième année de suite.Hugo avait déjà fait sa très large part en scellant 2e, 1er et 4e les trois dernières années aux Nationaux, mais place à la transition.

Tel que je vous l’apprendrai dans la nouvelle parution de Golf International, le grand gaucher s’apprête à passer chez les professionnels.

Mais avant le grand saut, Hugo et Joey se retrouvent ensemble au célèbre parcours de Pebble Beach, en Californie, les deux étant qualifiés pour le championnat des États-Unis qui commence ce lundi.

Le mois en cours est « chaud » en ajoutant le doublé Céleste Dao et Christopher Vandette, les deux de Summerlea, pour la domination québécoise chez les juniors au pays.

Avec tout ce qui survient de si bien et se poursuit, y a-t-il une personne devant son ordi qui pourrait suggérer une façon de prolonger août d’au moins une semaine de la façon que tout va ?

12 500$ pour trois jours au frais !

Vous répétez avoir très chaud sur les parcours en cette autre période caniculaire, voici une offre pour garder au frais celles et ceux qui en ont les moyens.

Dans le cadre des célébrations de ses 25 ans, l’hôtel Château Fairmont Whistler propose du golf en très haute altitude sur le glacier avec hélicoptère privé pour accéder aux plus hauts sommets dans une expérience à laquelle d’ajoute une visite des cavernes de glace.

Comme rien n’est fait à moitié, un pique-nique dit gourmet apparaît au menu.

Pour cette proposition de golf illimité pendant trois jours sur les parcours à la base des montages à perte de vue, la facture est de
12 500 $. Un forfait plus modeste golf-hôtel en occupation double coûte à partir de 242 $ quotidiennement.

Une autre méthode pas dispendieuse de cesser les plaintes contre le temps chaud, c’est de rappeler aux gens autour que Noël viendra dans quatre mois et demi. Sachez que ça marche en titi !

Le golf et les finances

Sylvain Beaulne, son fils et Michel Lapointe, du club Champêtre, ont paraphé une entente pour veiller aussi à la gestion au Diamant.

Le Ki-8-EB se souvient

L’administration du club de Trois-Rivières a eu la bonne idée de nommer ses ponts en hommage à des figures disparues mais toujours marquantes, soit Jean-Paul Campeau, dix ans champion du club, Raoul Labonté, vingt ans surintendant du parcours, et George Arnold, pro plus de trente ans.

On dit que l’on veut continuer. Tant mieux. J’aurais une foule de noms de filles à référer.

Toujours sous le thème de la reconnaissance, Milby et et son président Normand Ratti ont fait une donation à la Fondation de Bishop’s suite au décès de Garth Smith de la part du comité de direction et du personnel.

Identifié à Bishop’s par l’entremise du golf au Vieux Lennox et par le basket, Garth Smith a été également un des pères fondateurs de Milby en plus d’y avoir été le premier pro de Milby avant que Max Oxford et Guy Faucher ne lui succèdent.

Milby est éploré en double. On apprend que Marcel Boutin, qui a été surintendant pendant 25 ans, a perdu la bataille contre le cancer.

Bienvenue chez vous, monsieur Pesant

Notre plus international des pros et/ou directeur de golf du Québec avec ses prestigieux emplois à Casa de Campo (République dominicaine), Saint-Nom-la-Bretêche (Paris), et aux USA (Doral, Weston et autres endroits et maintenant The Village at Royal Palm Beach), Daniel Pesant continue toujours de se souvenir de son monde.

L’ancien cadet d’Islesmere, champion du Québec chez les juniors et pro au club Saint-Jean, revient voir la famille, ses proches et les amis du golf quelques jours.

Lundi, Daniel est l’invité de Louis Grenier et du club North Hatley, des André, Maltais et Rousseau, et de Roger H. Legault, ex-président de Golf Québec. The Village est un endroit prisé des snowbirds du Québec.

Bravo de faire rayonner partout le savoir-faire du Québec et bienvenue chez-vous, Monsieur Pesant.

Sur les verts 

Les championnats du Québec des catégories moustique, peewee et bantam prennent fin dimanche à Drummondville… Bon anniversaire au club Vieux-Village, à Bromont, qui célèbre ses 25 ans cette année… Vraiment pas facile la vie de compétiteur comme golfeur de circuit. À Calgary la semaine dernière, Max GiIbert a raté les rondes du week-end malgré ses cartes de 71 et 68 pour moins trois.

Pas un, mais deux titres chez les seniors de la PGA canadienne pour Serge Thivierge

Le championnat de la PGA du Canada chez les seniors aura définitivement été celui de Serge Thivierge.

Après une première victoire chez les super seniors la veille, le représentant de La Vallée du Richelieu âgé de 62 ans en a rajouté vendredi dernier en s’adjugeant aussi le titre chez tous les grands 50 ans et plus du pays au club Beverly, dans la région d’Hamilton.

Thivierge a complété avec une scintillante carte sans boguey de 65 pour terminer à -8, soit un coup de mieux que Jean Laforce, son ami et meneur des deux premiers jours avec 66 chaque fois.

« Je suis complètement au 7e ciel », a déclaré Thivierge complètement soufflé par ce qui lui arrive lors de la présentation de la PGA du Canada.

« Ces deux titres me manquaient depuis longtemps », a mentionné le vétéran.

Il faut dire qu’il possédait déjà une très belle collection de trophées nationaux, les deux récents s’avérant ses cinquième et sixième en comptant ses trois premiers chez les adjoints-pro et celui en compagnie des pros de club.

Serge Thivierge a longtemps été un des chefs de file de la compétition avant que son petit jeu le ralentisse avec l’apparition des « VIPs ». Curieusement, c’est aussi l’habileté retrouvée autour des verts qui a été une force ces derniers jours, notamment avec le cocheur qui lui a valu son cinquième birdie au 18e trou de la ronde finale.

«Je suis très fier de ce qui m’arrive, notamment de battre tous ces jeunes pros de 50 ans», a poursuivi celui qui s’enrichit de 9000$ allant en plus d’un autre 1000$ pour son succès chez les 60 ans et au-delà.

La classe de Jean Laforce et autres résultats d’ici 

Jean Laforce, qui dédie plus de temps à sa partie à 59 ans qu’il le faisait à 19, s’est comporté en parfait sportif envers son ami Thivierge, qui l’a coiffé au fil.

En passant, les deux reviennent de passer deux semaines ensemble au Royaume Uni, notamment pour participer aux qualifications de l’Omnium britannique et du championnat de la PGA d’Europe toujours chez les seniors.

C’est la deuxième fois que Laforce bouclait 2e.

« Je suis fier de Serge », a révélé le porte-couleurs du Champêtre. Il a fallu très bien jouer pour enregistrer 65 sans boguey dans ces conditions venteuses », a affirmé celui qui encaisse de 5000 $ au sujet de Thivierge, dont la victoire est populaire au Québec.

« Un vrai Tiger des plus grands jours ! », a comparé André Maltais, qui a été le grand patron du champion à Laval-sur-le-Lac.

Grand favori comme titulaire l’an dernier en plus d’être un ancien de la série des Champions, Jim Rutledge a terminé 4e derrière Danny King.

Le championnat du Canda aura été celui du Québec. En plus du tir groupé Serge Thiberge et Jean Laforce qui font un-deux, Martin Plante, du Balmoral, et Marc Girouard, du Champêtre, ont scellé à -4 et -2 pour les 5e et 8e rangs.

Articles connexes