Connexion
MENU

Du grand Hugo Bernard (63) pour entreprendre le long test Web.Com

Hugo Bernard (Golf Canada)

Lorsque viendra le temps d’établir le classement des grandes performances de l’année au golf québécois, attendez-vous à retrouver en haut de liste le superbe résultat enregistré par Hugo Bernard la semaine dernière en ouverture des très longues qualifications de la série Web.com.

En déficit de quatre coups et donc dans l’eau très chaude avant la journée finale vendredi, Hugo a définitivement gardé le meilleur pour la fin en scellant avec un spectaculaire compte de 63 à Dayton, dans le Nevada.

Très sérieusement menacé d’être éliminé, le grand gaucher de 22 ans, membre d’Equipe Canada, est remonté à la 7e place au final grâce à son -9 pour la journée et au cumulatif.

Évidemment qu’il s’agissait du plus reluisant pointage de la semaine entière de tous les aspirants.

« Un Hugo Bernard en pleine possession de ses moyens, c’est absolument impressionnant », déclare Daniel Langevin, son entraîneur et témoin privilégié puisqu’il agissait dans le rôle de cadet.

On vous invite à lire son récit détaillé dans un texte voisin.

DES BÂTONS EN FEU

Le champion canadien chez les amateurs et de la NCAA est à sa première tentative à ces qualifications et il avait en effet le dos au mur après ses 71, 71 et 74 les trois jours précédents.

« Les trois premières sorties ont été solides, mais pas idéales avec des départs lents et des petites erreurs ici et là », explique le « coach ».

À ne pas en douter, Hugo Bernard avait aussi tout gardé pour la conclusion.

Le porte-couleurs de Laval-sur-le-Lac a enregistré rien de moins que huit oiselets et un aigle « facile » au 8e trou sur la distance de quatre petits pieds.

Il a très vite effacé la seule tache à sa carte avec un bogey commis au 9e avec une séquence de trois oiselets successifs.

« Ceux qui connaissent Hugo savent qu’il se surpasse lors des enjeux en fin de ronde ou de tournoi », continue Daniel Langevin à propos de son élève.

Ses bois trois rejoignaient les rivaux avec un décocheur en main. En raison de l’altitude, ses coups de fer numéro deux ont souvent atteint les 300 verges.

Le grand jeune homme a aussi été habile autour et sur les verts et on vous invite à lire ci-dessous le récit de son 16e trou.

« Hugo possède un répertoire de coups que peu peuvent réussir », insiste Langevin.

Ce 63 ne représente pas une marque personnelle, ayant inscrit 61 dans un rendez-vous mini-tour en Floride qu’il avait gagné.

EN FLORIDE LE MOIS PROCHAIN?

C’est long les sélections Eeb.com devenues la porte d’entrée de la PGA depuis les dernières années.

Les finales se tiendront en décembre à Chandler, en Arizona, mais pour le moment, c’est l’attente d’une assignation de la PGA pour la deuxième étape.

« Hugo est déjà en Floride afin de poursuivre. La PGA déterminera cette semaine qui joue où et quand. Selon les pointages, il se pourrait que la suite se fasse en Floride du 7 au 10 novembre. Je retournerai le rejoindre le 2 novembre », de préciser Daniel Langevin.

Articles connexes