Connexion
MENU

Des signes du printemps plus fiables que la Marmotte, Bubba a songé quitter et plus

Par Mario Brisebois
Bubba Watson (Christian Petersen/Getty Images)

En même temps que le compte à rebours de la fin des Jeux olympiques, voilà que s’amorce aussi la saison des Salons de golf.

Entre deux compétitions et deux textes à Pyeongchang, on «joue» sur internet pour voir et préparer les chroniques de golf qui ne cessent pas sur golfcanada.ca et www.mongolf.ca

LA TRIPLE COURONNE CONDENSÉE

Avis à l’élite du golf québécois, organisez-vous donc tout de suite pour aiguiser votre jeu à sa plus fine pointe en prévision quinze jours (ou presque) qui vous attendent durant la première moitié de juillet.

L’agenda 2018 de Golf Québec condense la triple couronne un peu vite. Un bon amateur avec un emploi doit prendre des vacances ce qui devient moins évident avec une famille.

Ce sera les 3 et 4 juillet le Tunis à Royal Ottawa et son parcours refait par Neil Haworth, le Kent les 10 et 11 à Royal Québec en prélude au Championnat provincial au club Windmill, à l’Île Perrot, du 16 au 19.

Si les habitués du circuit amateur n’ont pas de calendrier à la portée au moment de lire ces lignes, on leur annonce que toutes  les journées compétitives sont en semaine pour la première fois.

Royal Québec devient le dernier à laisser la place aux membres le week-end.

À propos de l’ExpoGolf de la Rive-Sud, ce sera 24 et 25 à l’hôtel  Le Mortagne, à   Boucherville.

Selon le site internet des promoteurs, on dénombre entre une quarantaine et une cinquantaine d’exposants, dont beaucoup de clubs de golf.

D’autres  présentations de la sorte suivront à Gatineau-Ottawa, Montréal et Québec. On vous avisera des dates bien sûr.

À propos de la fin des J.O. en félicitant nos athlètes et le lancement des Salons, pas vrai que voilà deux indicatifs plus fiables que le truc de la marmotte pour la confirmation d’un printemps éventuel surtout avec la pluie et les hausses de météo allant jusqu’à 11 mercredi.

RETROUR À LA SANTÉ DE BUBBA 

On dit que les meilleures décisions sont parfois celles que l’on ne prend pas, ce qui est le cas de Bubba Watson, gagnant de l’Omnium Genenis à Los Angeles, en fin de semaine.

Avec la maladie et la perte de 20 livres pour chuter à 165 livres, ce qui est beaucoup sur un corps de 6 pieds et 3 pouces, le gaucher a considéré prendre sa retraite à 39 ans.   Il a chuté au 117e rang mondial. Il a considéré tout balancer si la santé ne revenait pas.

Saviez-vous que la moitié des dix victoires de Bubba, auteur de cartes de 68,70 65 et 69 pour moins 12, ont été remportées à deux endroits, soit trois à L.A. et au Tournoi des maitres (2)!

Une paire de 66 en fin de semaine a valu la 6e place au Britanno-Colombien Adam Hadwin, à quatre coups des grands honneurs.

Gardons-le bien à l’oeil ce joueur  de 5 pieds et 8 pouces, celui-ci ayant fini 3e au Challenge Career Builder à Palm Springs précédemment.

À OUBLIER POUR NOS FILLES ! 

Dans un résultat moins intéressant mais heureusement peu fréquent, aucune Canadienne n’était des rondes de la fin de semaine à la LPGA en Australie pour l’Omnium national.

L’insuccès inclut Brooke Henderson (72-76), Alena Sharp 74-76) et Anne-Catherine Tanguay (76-78).

Brooke et Alena ont poursuivi la route vers la Thaïlande alors qu’Anne-Catherine devait rentrer à moins d’avoir décidé de faire le voyage pour se soumettre aux qualifications, ce qui est toujours compliqué avec le nombre effarant de joueuses en Asie.

LE TIGRE ET LES «SNOWBIRDS»

Malgré la  déception de son élimination au tournoi Genesis de Los Angeles, Tiger Woods (72-76) surprend en s’inscrivant à la classique Honda au PGA National à Palm Beach, laquelle lance la séquence des rendez-vous de la PGA en Floride.

Vrai que Tiger est un voisin, mais il joue si rarement deux semaines de suite.

Huit des dix vingt premiers au monde sont inscrits. dont Rickie Fowler, champion en titre, Justin Thomas, Sergio Garcia et Rory McIlroy sont aussi sur la liste des têtes d’affiche.

On va voir s’il y a des Québécois aux qualifications. Yvan Beauchemin a jadis mérité sa place à la classique via ces préliminaires.

CITATION

«Avec tout ce qui survient autour de Tiger avec la foule, jouer en sa compagnie équivaut à concéder un demi coup par ronde au reste du peloton en partant».

– Rory McIlroy

Articles connexes