Connexion
MENU

David Feherty aux Olympiques alors que Michel Lacroix restera avec le CH

Par Mario Brisebois
David Feherty (Kevin Winter/Getty Images)

Fascinant comme le temps file. Dans un mois jour pour jour, nous vibrerons au rythme   des Jeux olympiques en Corée du Sud entre les 9 et 25 février.

Parmi ceux qui feront le voyage à Pyeongchang, il y aura un nom connu et apprécié du golf à la télé.

Ce ne sera pas cette fois Michel Lacroix, lequel n’est pas si loin du regretté recordman Richard Garneau au compteur des  assignations chez les Olympiens du micro avec «18 ou 19 Jeux car je ne suis plus sûr», dit-il.

Il s’agit plutôt du pétulant, effervescent et toujours intéressant David Feherty, un des vingt-cinq employés de Golf Channel avec l’ animateur Rich Lerner recrutés par le diffuseur NBC, aussi propriété de Comcast.

BIATHLON ET CURLING, SELON SA VISION ET SES MOTS

Même avec zéro expérience dans les sports d’hiver, l’Irlandais Feherty, installé en Arizona, ne sera pas tant éloigné de sa zone de confort.

Avec son style, son vocabulaire, son humour, sa curiosité et sa façon de voir et d’expliquer lorsqu’il agissait comme reporter sur le terrain dans  les tournois  de la PGA  et lors de ses grandes entrevues avec les plus illustres, il va vite trouver son aise.

Le biathlon et le curling seront ses deux dossiers.

«Je suis toujours admiratif de voir que pendant une course de ski de 20 kilomètres, on puisse prendre le fusil pour viser et atteindre cinq verges plus loin des cibles de la dimension d’un trou au golf», mentionne à Martin Kaufman, de Golf Week, celui qui troquera le polo en fin coton et la casquette pour un gros parka et la tuque de laine.

Son approche pince-sans-rire prend tout son sens lorsqu’il élabore sur sa vision au sujet du curling.

«Les Écossais ont inventé deux sports lorsqu’on lance les trucs et ceux-ci n’écoutent jamais quand on leur parle», philosophe-t-il en établissant une similitude entre l’insoumission des pierres en granite sur la glace et une balle de golf en envol.

Cela promet pendant les 17 jours à venir…

En passant, David Feherty a fait et continue de faire ses devoirs. Aussi, entre deux tournois au circuit, il a pris le temps de se déplacer au Montana pour rencontrer un champion de biathlon et à Minneapolis afin de se familiariser avec l’équipe de curling.

D’ailleurs, il retournera à Minneapolis avant Pyeongchang. Golf Channel l’a aussi mandaté à deux émissions spéciales dans le cadre du Super Bowl du 4 février.

IL Y AURA TOKYO EN 2020 

À propos de Michel Lacroix, il demeurera proche et de fait collé au micro. Avec la Ligue nationale, c’est-à-dire Gary Bettman de même que les gouverneurs et non les joueurs (déçus de la tournure) qui ont décliné d’aller aux Olympiques, il a donc son travail d’annonceur lors des matchs du Canadien au Centre Bell.

Et pour la  suite, et puisque le golf reste dans la grande famille olympique, il aura les Jeux d’été de Tokyo pas si loin en 2020 à la vitesse que tout va.

MIKE WEIR, LE GLOBE TROTTER

Oui, Mike Weir est toujours actif sur la scène compétitive lorsqu’il le peut ayant perdu ses privilèges à la PGA en raison des résultats à part quelques tournois dont celui des Maitres qu’il a gagné il y aura quinze ans déjà au mois d’avril.

Il  lui faut voyager là où il obtient une place, ce qui est le cas en Afrique du Sud cette semaine. Son ami Ernie Els agit comme hôte.

HISTOIRES DE PAVILLONS…

Au Lac Beauport, le Mont-Tourbillon doit faire connaître cette semaine ce qu’il adviendra de l’espace du chalet rasé par les flammes quelques jours avant Noël 2016.

Pendant les récentes Fêtes un dégât d’eau assez majeur est survenu dans une section du pavillon de golf du Mont-Orford. La direction affirme que plus rien ne paraitra lors de la reprise des activités au printemps.

Le «PROF» LUC BOISVERT 

Avis aux gens de golf du Ki-8-eb et la Mauricie: Luc Boisvert reprend son enseignement  dès lundi prochain (le 15)  à son école hivernale de Trois-Rivières. Les cours seront offerts jusqu’au 15 mars…

Articles connexes