Connexion
MENU

Bonne chance, Freddie

Par André Rousseau/lescoulissesdusport.ca
Fred Couples (Rob Carr/Getty Images)

AUGUSTA, Géorgie — Qui n’a pas rêvé de faire reculer la grande horloge? C’est en plein ce que Fred Couples tente de faire en fin de semaine à Augusta.

Le golfeur de 57 ans a fait plaisir à ses millions d’admirateurs en jouant une ronde de 70 vendredi, ce qui lui permet d’être parmi les meneurs avant le début de la troisième ronde. Malgré son âge vénérable, il n’est qu’à 3 coups du sommet.

« Pour le moment, je ne songe pas à gagner le tournoi, a dit Boom-Boom. Il peut se passer bien des choses d’ici dimanche soir. Tout ce que je souhaite, c’est de continuer à bien jouer et voir ce qui va arriver. Je suis un compétiteur et j’ai confiance en moi. J’ai eu beaucoup de succès ici et j’ai la ferme intention de me battre jusqu’à la fin. »

Couples est comme un poisson dans l’eau à Augusta. Il a gagné ici en 1992 et il a terminé 17 fois parmi les 15 premiers. Ce n’est pas rien. Il fait en quelque sorte partie des meubles et les amateurs lui vouent un grand respect.

« Pour vous dire la vérité, je me souviens très peu des coups que j’ai joués en 1992, avoue-t-il. Ça fait si longtemps. Toutefois, je me souviens d’une balle qui a refusé de tomber à l’eau au 12e trou! »

Comme Watson

Couples a déjà dit que son dos ne lui permettait plus de faire face à la musique quatre jours de suite dans un tournoi d’une telle envergure. On verra samedi et dimanche s’il y a encore de l’essence dans le réservoir. Chose certaine, l’élan est toujours aussi gracieux.

Jack Nicklaus est le plus vieux champion à Augusta. Il avait 46 ans quand il a remporté sa dernière victoire (en 1986). Il y a quand même une grande différence entre 46 et 57 ans…

Si jamais Couples était dans la course dimanche après-midi, ça nous rappellerait l’exploit de Tom Watson à Turnberry en 2009. À l’âge de 59 ans, il était venu à un cheveu de gagner l’Open de Grande-Bretagne pour la 6e fois. Il avait joué de malchance au 72e trou avant de se faire battre par Stewart Cink en prolongation.

En 1998, à l’âge de 58 ans, Nicklaus avait joué une dernière ronde de 68 pour terminer au 6e rang. À peu près au même âge, Ben Hogan a joué 30 sur le dernier neuf avant de rentrer à la maison.

Tout le monde sait qu’il est impossible de faire reculer la grande horloge du temps. Toutefois, durant quelques jours, il est possible de faire des miracles. Bonne chance, Freddie.

SOUS LES GRANDS PINS DE LA GÉORGIE

Plusieurs bons joueurs ont raté la coupure, dont le champion en titre Danny Willett. Parmi les autres joueurs éliminés, il y a Bubba Watson, Henrik Stenson, Patrick Reed, Trevor Immelman, Zach Johnson, Angel Cabrera, Jim Furyk, Mike Weir et Rafa Cabrera-Bello.

Rory McIlroy dit avoir besoin d’une ronde de 66 ou 67, samedi, pour revenir dans la course.

C’est la deuxième fois que Sergio Garcia est en tête d’un tournoi majeur après 36 trous. En 2007, à Carnoustie, il était venu un cheveu de l’emporter avant de se faire battre par Padraig Harrington.

Garcia en est à son 71e tournoi majeur d’affilée. À 37 ans, il semble avoir finalement compris qu’il faut rester calme sur un parcours aussi exigeant que celui d’Augusta et accepter les revers de fortune. Tout le monde vante sa nouvelle attitude. On verra.

Larry Mize, 59e ans, célèbre le 30e anniversaire de sa victoire à Augusta en participant aux rondes du week-end. Chapeau!

« Je suis épuisé, a dit Phil Mickelson en quittant le terrain vendredi. J’ai très mal joué sur les cinq derniers trous, mais je suis encore dans le peloton de tête. »

À plus.

Articles connexes