Connexion
MENU

Anne-Catherine Tanguay (8e) devra maintenant être plus prudente

Par Mario Brisebois
Anne-Catherine Tanguay (Symetra Tour)

La 19e position a été québécoise au circuit américain Symetra, Anne-Catherine Tanguay et Sarah-Maude Juneau ayant toutes deux terminé à moins un dimanche à la classique du centenaire Donald Ross joué à French Licks, en Indiana.

Au classement des boursières de l’année, Anne-Catherine, auteure de cinq top dix jusqu’ici, glisse de 6e à 8e toutefois, avec 44 387 $ dans les gains après ce début de deuxième moitié de calendrier.

Les dix premières à la fin gradueront directement à la LPGA en 2018.

Pas de question de presser le bouton de la panique, mais la prudence devient de mise, la 11e ayant 33 520 $ en caisse.

Nos deux filles ont été victimes de double-bogeys en Indiana.

Juneau en a commis deux en dernière journée pour une carte de 74, qui l’a fait glisser de la 8e place après 70 et 68 en ouverture.

Après un spectaculaire 32 au premier neuf samedi, Tanguay n’a pu se remettre de son dernier trou où elle a aussi enregistré un double pour 69, entre 71 et 72.

La meilleure Canadienne a été Brittany Marchand avec son 8e rang à moins -3.

Erynne Lee a eu le dessus devant August Kim dans une prolongation américaine de trois trous après que les deux eurent bouclé à -12.

La série fait une pause d’ici le 21 juillet. Le retour surviendra alors à Rochester, dans l’État de New York.

ON OUBLIE WINNIPEG

À la série Mackenzie-PGA TOUR Canada, l’histoire en a été une écourtée à deux jours lors de la Coupe des joueurs de Winnipeg.

Max Gilbert (72 et 75) et Raoul Ménard (79 et 72) y ont été éliminés à mi-chemin.

Avant l’étape des Quatre-Domaines dans deux semaines, la tournée s’arrête maintenant à Thunder Bay pour le tournoi de la Fondation des frères Staal.

Articles connexes