Connexion
MENU

Adrien a joué dix coups de moins que son âge, merci Jean-Luc et plus encore

Par Mario Brisebois
Sara Maude Juneau (Symetra Tour)

Même dans la neige, les excellentes histoires de golf continuent et André Maltais, le Jean Béliveau du golf, nous en redonne la preuve.

Avant Noël, André a communiqué avec ses bons amis pour les vœux et les dernières   nouvelles. Du nombre, il y avait Adrien Bigras.

Laissons l’auteur de la biographie de Jules Huot après avoir été pro à Laval-sur-le-Lac, proprio à Waterville et président de la PGA du Québec raconter.

«En jasant de nos saisons de golf, je mentionne à Adrien que cela avait été bien plaisant jouer mon âge à ma dernière partie en 2017», me dit André.

Bravo! On souhaiterait tous cela jouer 75 comme André a fait, qu’importe le nombre des années.

Mais bon, cela n’est pas la fin de l’entretien et on laisse celui-ci poursuivre.

«Après m’avoir écouté, Adrien m’a annoncé que lui, il avait joué dix coups en bas de son âge, soit 69. C’était au club Le Cardinal, à Laval. Il a bouclé avec 32 au neuf de retour», explique André Maltais admiratif du brio de son ami membre du panthéon du golf en vertu de cent victoires et davantage.

À propos d’André Maltais, à quand son entrée au Panthéon s sports des Cantons-de-l’Est?

JEAN-LUC ET L’EXCELLNCE DE LA LANGUE        

Un autre long et fructueux chapitre se termine à Golf Canada en cette fin d’année.

Après la brave Colleen Duffy, qui a pris une retraite si bien méritée à l’automne, voilà   au tour de Jean-Luc Duguay de décider de ralentir à partir du 23 décembre.

Jean-Luc n’a jamais gagné de championnat et ni de trophée au golf, mais il est un as traducteur, un ancien Devoir, et a été rédacteur en chef du magazine Golf Canada.

La haute qualité de son travail a valu à Golf Canada un niveau de français à faire l’envie des autres associations de sport au pays.

Il continuera de collaborer «en situation d’urgence» et après de nombreuses années, on lui souhaite tout le bonheur auprès d’Aline, dans ses lectures, ses visites dans les musées et plus encore dont le temps pour applaudir son Roger Federer.

Merci pour toutes les années, jeune homme.

LAVAL… MAL EN TRAIN

D’abord la quiétude du club ultra-privé de Laval-sur-le-Lac pourrait le devenir considérablement moins.

C’est que dans les plans des trains REM (Réseau électrique métropolitain), les rails empiéteront l’entrée selon le fiable journaliste Bruno Buisson, de la Presse.

Cet accès menant au pavillon traverse le 3e trou, une normale cinq, laquelle serait   épargnée, mais bon.

La réalisation viendra vite. On dit dans trois ans. Cela ne fait pas le bonheur des résidents de ce quartier huppé.

On parle du passage de vingt séries de wagons à l’heure, cela vingt heures par jour.

Toujours à Laval-sur-le-Lac, j’apprends que Shawn Clément y deviendra le nouveau directeur de l’enseignement en remplacement de Mario Forget, lequel demeurerait au complexe de 36 trous dans le rôle de membre.

YOHANN BENSON S’INSTALLE 

Un de nos deux Québécois agissant comme cadet au circuit de la PGA américaine,   Yohann Benson a décidé de cesser la vie la nomade.

Notre collaborateur Gilles Terroux a communiqué avec le golfeur de la banlieue de Montréal installé en Floride. Il est devenu adjoint-pro au chic club Wanderers à Wellington, dans la région de West Palm Beach.

Après ses années comme compétiteur au circuit canadien et les mini tours, Yohann a servi ces dernières années de cadet auprès de Russell Knox et Mark Hubbard.

Un ancien de la Vallée du Richelieu et du Mirage, Julien Trudeau demeure toujours «associé» au Canadien Graham DeLaet.

REVOILÀ SARA-MAUDE!

Attendes-vous de retrouver le nom de Sara-Maude Juneau dans les manchettes dès le début de la nouvelle année.

La très bonne nouvelle est que Sara-Maude demeurera associée au golf après sa retraite de la série Symetra et de la LPGA auparavant.

On va laisser celle-ci et son organisation procéder à l’annonce qui ne tardera pas, mais sachez que l’emploi sera dans l’enseignement de haut niveau.

BESOIN D’UNE SUGGESTION

Si jamais vous êtes en panne d’inspiration dans vos achats de cadeaux des Fêtes, Claude Brousseau, un pro québécois installé à Hawaii où il dirige l’Académie Golf Channel à Maui, a écrit un livre sur la technique.

On peut le rejoindre à l’adresse claude@schoolofgolf.com Pour le bouquin ou des cours si jamais vous y allez, chanceuses et chanceux.

Il vous souhaite d’ailleurs Mele Kalikimaka et nous, on vous dit un immense merci de nous avoir suivi encore cette année.

Soyez heureux!

Articles connexes